Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Gâteau rustique aux pommes

Publié le par Léa

Pommes, quatre épices et amandes ... c'est fou comme cette association de saveurs semble évidente.

Je n'ai pas grand chose à dire sur ce gâteau dont la texture moelleuse/fondante est juste à tomber. Sa couleur très caramélisée lui confère ce côté rustique qui m'avait donné envie de lui donner ce nom. Rapide à préparer, il prendra un peu plus de temps à cuire car l'humidité des pommes allonge le temps de cuisson mais je vous assure que votre patience sera récompensée (même si le parfum qui embaume la cuisine est terrible).

Gâteau rustique aux pommes
Gâteau rustique aux pommes

Gâteau aux pommes

pour 8 personnes

100 g de beurre mou - 160 g de sucre de canne - 1 sachet de sucre vanillé - 2 oeufs - 25 g de poudre d'amandes - 175 g de farine - 1 cuil. à café de levure chimique - 1 pincée de sel - 1/2 cuil. à café de 4 épices - 3 pommes.

Battez le beurre et les sucres. Incorporez les oeufs un à un puis ajoutez la poudre d'amandes, la farine, la levure, le sel et les épices. Epluchez et coupez les pommes en 8 puis en tranches. Ajoutez à la pâte et bien mélanger. Déposez la préparation dans un moule de 20 cm beurré et fariné et enfournez 50/60 min (voire un peu plus) dans un four préchauffé à 170 °C (th.5/6). N'hésitez pas à couvrir avec une feuille de papier alu en fin de cuisson et vérifiez avec la pointe d'un couteau.

On laisse tiédir dans le moule puis refroidir sur une grille avant de servir avec un peu de sucre glace pour le goûter ou avec une boule de glace vanille en guise de dessert.

Partager cet article

Repost 0

Croissants 0% culpabilité (au yaourt)

Publié le par Léa

Cela faisait un moment que je ne m'étais pas autant amusée à bidouiller une viennoiserie de ce type (légère et addictive). Et coup de chance, le beau temps m'a permis de prendre quelques photos des différentes étapes. C'est juste un petit plus parce que cette recette est vraiment simple dans sa réalisation.

J'ai récemment débarqué chez ma grand-mère alors qu'elle préparait une pâte classique de la cuisine indienne. Elle badigeonnait chaque disque de pâte avec de l'huile afin d'obtenir une superposition de couches et former un feuilletage croustillant après cuisson. C'est en utilisant le "pliage en escargot" (cf.photos) qu'elle prépare aussi un dessert de fêtes dont le feuilletage apparaît après un passage en friture. J'ai repris ce principe mais en remplaçant l'huile par du beurre. Avec "le pliage escargot", j'ai réalisé les petits croissants qui sont aérés mais davantage briochés que feuilletés. Quant aux grands, un simple pliage en portefeuille m'a permis de retrouver davantage le feuilletage d'un "vrai croissant".

Alors pour parler du goût, on retrouve la texture feuilletée du croissant (surtout pour les grands) avec un bon goût de brioche peu sucrée. Le genre a être accompagné de confiture ou pâte à tartiner (même si j'en ai englouti quelques uns sans rien). En tout cas, le résultat est plutôt génial et j'ai déjà pleins d'idées pour d'autres réalisations :)

Croissants 0% culpabilité (au yaourt)
Croissants 0% culpabilité (au yaourt)Croissants 0% culpabilité (au yaourt)

Croissants 0% culpabilité (au yaourt)

pour 16 grands ou une trentaine de petits

10 g de levure de boulanger fraîche - (+/-) 10 cl d'eau tiède - 320 g de farine - 1 yaourt grec de 120 g (lait entier) - 2 cuil. à soupe de sucre - 1/2 cuil. à café de sel - 30 g de beurre mou - 80 g de beurre mou (pour le feuilletage) - 2/3 cuil. à soupe de farine. Pour la dorure :  1 oeuf battu avec une pincée de sel ou un peu de lait.

Dans la cuve du robot, déposez la levure diluée dans 5 cl d'eau. Recouvrez avec la farine puis ajoutez le yaourt, le sucre, le sel. Commencez à mélanger au fouet plat (ou au crochet) à faible vitesse en ajoutant le restant d'eau (si nécessaire). La pâte doit être souple. Incorporez ensuite le beurre. Continuez à mélanger env. 10 min à vitesse moyenne jusqu'à ce que la pâte se décolle légèrement des parois. Laissez la pâte pousser à couvert pendant 1h (four éteint préchauffé à 50°C (th.1/2).

Choisissez le pliage de votre choix pour effectuer le feuilletage puis réservez votre pâte bien emballée au moins 30 min au frais.

Conseils pour les pliages :

  • Farinez le plan de travail et le rouleau, la pâte reste collante.
  • Étalez la pâte assez finement puis le beurre en couche régulière (même épaisseur que celle de la pâte) et saupoudrez d'un peu de farine.
  • Ecrasez sur la tranche pour la version "escargot" : (là où l'escargot se termine) avant d'étaler la pâte délicatement pour bien avoir les différentes couches nécessaire à un joli feuilletage.
  • Réservez au frais pour permettre à la pâte de se détendre et au beurre de figer. Ce sera ensuite plus simple pour l'étaler et faire des découpes nettes.
Croissants 0% culpabilité (au yaourt)

Étalez la pâte en un rectangle (< 0,5 cm d'épaisseur) et découpez de longs triangles. Roulez en partant de la partie la plus large et déposez sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Dorez et laissez reposer 30 min à température ambiante. Enfournez 10/15 min (suivant la taille) dans un four préchauffé à 180°C (Th.6). Laissez refroidir (ou au moins tiédir) avant de  déguster.

Croissants 0% culpabilité (au yaourt)

Publié dans Sucré : Boulangerie

Partager cet article

Repost 0

Frites de manioc (à la poêle)

Publié le par Léa

Entre la pomme de terre et le manioc, mon coeur balance. Faut dire que le manioc juste bouilli avec des brochettes grillées est pour moi le repas d'été par excellence. Un vrai moment famililal et convivial autour de plats simples et gourmands. Il se cuisine aussi façon ragoût, mijoté dans du lait de coco avec de la viande. C'est délicieux mais ce plat malgache se prépare plutôt l'hiver car il tient au corps.

Ce tubercule ne fait pas parti de la culture culinaire occidentale et pourtant il est l'aliment principal dans bien des pays comme le Brésil ou certains pays d'Afrique par exemple. Cet aliment riche en glucides ne contient pas de gluten et est très rassasiant. On en trouve maintenant assez facilement sur les étales sous sa forme de racine ou en farine.

C'est en regardant ma belle-sœur d'origine algérienne préparer des frites à la poêle que je me suis dit pourquoi ne pas faire la même chose avec du manioc. Et c'est comme ça que j'ai préparé l'assiette de manioc la plus gourmande que je n'avais jamais goûtée.

Frites de manioc (à la poêle)

Frites de manioc


Racine de manioc - huile - sel - paprika - feuilles de coriandre - jus de citron.

Epluchez le manioc puis le couper en bâtonnets en prenant soint de retirer la nervure centrale. Lavez à grande et mettez à cuire à l'eau avec une pincée de sel et de sucre. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau.

Dans une poêle, faites chauffer un fond d'huile végétale. Déposez vos morceaux de manioc refroidis et sèchés en veillant à ne pas les superposer. Laissez dorer à feu moyen sans les toucher pendant 2/3 min min en surveillant. Retournez pour colorer les autres faces. En fin de cuisson, salez et ajoutez le paprika. Hors du feu, parsemez de coriandre fraîche et d'un filet de jus de citron.

Partager cet article

Repost 0