Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Yaourts brassés (lait de vache) à la yaourtière

Publié le par Léa

Ma mère n'était pas du genre "équipée" en cuisine même si elle cuisinait au quotidien mais je me souviens de sa cocotte-minute et de sa yaourtière qu'elle mettait régulièrement en route. C'est vrai qu'avec des enfants (surtout en bas âge), on consomme beaucoup de yaourts natures alors pourquoi ne pas les faire maison.

Elle mélangeait un litre de lait 1/2 écrémé avec un yaourt nature du commerce et deux cuillères à soupe de lait en poudre. Et après quelques heures de cuisson et quelques heures au frigo, on avait nos yaourts prêts à déguster. L'avantage avec cette technique, c'est qu'on peut récupérer un yaourt de la précédente fournée qui contient à son tour les ferments nécessaires pour lancer la suivante et cela 6 fois de suite.

Après lui avoir emprunté la sienne qui était soigneusement rangée au fond d'un placard, j'ai décidé de la mettre sur ma liste de Noël l'année dernière et je l'adore. J'ai choisi la même marque et un modèle similaire uniquement parce que j'avais confiance en ce produit.

Pour la recette, elle est plus gourmande que la recette traditionnelle mais là, c'est mon côté "femme enceinte" qui a envie de produits plus crémeux. Vous pouvez si vous le souhaitez ne pas utiliser le sachet de ferments mais je trouve que ça apporte un plus à la recette de ces yaourts. De même, je ne remplis jamais mes pots jusqu'en haut pour laisser à chacun le choix de le déguster nature ou d'ajouter confiture, sucre, miel selon les envies.

Yaourts brassés (lait de vache) à la yaourtière

Yaourts brassés à la yaourtière

pour 8 yaourts brassés

1L de lait 1/2 écrémé UHT - 1 sachet de préparation pour yaourt brassé - 1 cuil. soupe de lait en poudre - 1 yaourt nature entier.

Mélangez tous les ingrédients pour obtenir une texture bien lisse. Laissez reposer 5 min pour supprimer les bulles d'air à la surface. Remplissez vos pots et mettez en cuisson suivant le mode d'emploi de votre machine. Je laisse 6h avec la mienne avant de réserver au frigo. A consommer dans les 2/3 jours, c'est meilleur.

Yaourts brassés (lait de vache) à la yaourtière

Partager cet article

Repost 0

Brioche des Rois Provençale (fleur d'oranger et sucre perlé)

Publié le par Léa

Oui oui, j'avoue je n'ai pas pu attendre et j'ai déjà mangé plusieurs galettes des rois alors pour le jour J, je me suis lançée dans la réalisation d'une couronne des rois façon Provençale. Une pâte parfumée à la fleur d'oranger et parsemé de sucre perlé.

J'ai utilisé la technique de la poolish pour préparer la brioche : on mélange la levure diluée avec le lait et un peu de farine. On laisse reposer pour permettre à la levure de s'activer. C'est cette pâte remplie de bulles qu'on ajoute à la pâte à brioche. Je trouve que ça apporte encore plus de caractère à la pâte et qu'elle développe bien mieux.

Cette recette est assez simple et rapide surtout si vous possédez un robot avec fouet plat ou crochet. Ne vous inquiétez pas, à la main c'est faisable mais il faudra prendre le temps de bien travailler la pâte.

La brioche est ultra moelleuse et parfumée. Bien emballée, elle se conserve quelques jours. De mon côté, je vais la couper en tranches et la mettre au congélateur pour la ressortir les matins où je serai mal réveillée. Idéal avec une bonne tasse de thé.

Brioche des Rois Provençale (fleur d'oranger et sucre perlé)
Brioche des Rois Provençale (fleur d'oranger et sucre perlé)

Brioche des Rois Provençale


10 g de levure fraîche - 5 cl de lait (t° ambiante) + 2 cuil.soupe (dorure) - 50 + 250 g de farine (T.65) - 1/4 cuil. à café de sel - 50 g de sucre - 3 oeufs - 1 cuil. à café de fleur d'oranger - 80 g de beurre (t° ambiante) - sucre perle (sucre à chouquettes).

Diluez la levure dans le lait puis mélangez avec 50 g de farine. Bien mélanger avant de réserver à couvert pendant 20 min. Dans la cuve du batteur, mettez la farine, le sel, le sucre, les oeufs entiers et le mélange de levure (la poolish). Mélangez doucement avec le fouet plat (vitesse 2). Au bout de 5/6 min, ajoutez la fleur d'oranger puis progressivement le beurre coupé en dés. Mélangez plus rapidement (vitesse 4). La pâte sera alors élastique et un peu collante. Réservez 1h30 sous un linge à température ambiante. Transférez la pâte dans un récipient fermé puis réservez une nuit au frais [attention, la pâte va doubler de volume et sera plus facile à travailler].

Formez une boule, insérez la fève puis percez un trou bien grand pour former une couronne. Badigeonnez de lait et saupoudrez de sucre perle. Laissez la pâte reposer env. +/- 2 heure dans le four éteint. Faites cuire 25 min dans un four non préchauffé à 170° C (th. 4/5). Laissez tiédir dans le four éteint avec la porte ouverte.

Brioche des Rois Provençale (fleur d'oranger et sucre perlé)

Publié dans Sucré : Boulangerie

Partager cet article

Repost 0

Carry de queues de langoustes

Publié le par Léa

Synonyme de réveillon de Noël, ce plat est emblématique de mes repas de fêtes de fin d'année en famille. Une année, ma mère a proposé l'idée de changer de menu et j'ai senti comme un vent de rébellion dans l'assemblée. Mon mari est lui-même devenu un fervent défenseur de cette tradition familiale.

Et pour autant, je ne me souviens pas de la première fois où j'ai goûté ce plat. Enfant, c'était ma grand-mère qui le préparait avec des langoustes entières. Il était présent à (presque) tous les réveillons en plat principal accompagné de riz blanc. Je me souviens également de cette partie que j'avais présenté comme "la cachette secrète" à ma jeune cousine, cet endroit dissimulé dans la carcasse où l'on trouve un bout de chair si délicieux qui est imbibé de sauce.

Aujourd'hui, c'est ma mère qui prépare ce plat de fêtes et la partie la plus charnue restant la queue, elle utilise uniquement cette partie pour notre plus grand plaisir. C'est une recette assez facile à préparer à condition de surveiller la cuisson de la sauce et de ne surtout pas surcuire la langouste.

C'est plutôt une version réunionnaise qu'indienne que je vous propose aujourd'hui, déjà parce que je ne peux pas rivaliser avec le goût de mon enfance mais aussi pour ne pas couvrir le goût subtil de ce crustacé. Avec du riz blanc et un rougail tomates, c'est juste le repas parfait pour terminer l'année !

Je vous propose cette recette après les fêtes parce que j'ai vu que les prix des crustacés (cette recette fonctionne également avec du poisson ou des crevettes décortiquées) sont en baisse en ce début d'année. Alors pourquoi attendre pour se faire plaisir !

Carry de queues de langoustes
Carry de queues de langoustes
Carry de queues de langoustes

Carry de queues de langoustes

pour 2 personnes

1 oignon haché - 1 cuil. à café de purée d'ail - 1/2 cuil. à café de gingembre - 1 cuil. à café de curcuma  - thym - laurier - 3 tomates - 1 piment vert haché - sel - 2 queues de langouste crues - jus de citron - coriandre fraîche hachée.

Faites revenir l'oignon dans de l'huile, Ajoutez l'ail, le gingembre, le curcuma, le thym et le laurier. Bien mélangez avant d'ajouter les tomates concassées, le piment et le sel. Continuez la cuisson à feux moyen jusqu'à ce que la sauce épaississe. (l'huile remonte légèrement à la surface). Déposez les langoustes coupées en 2 et recouvrez chaque morceau de sauce encore chaude. Laissez cuire à peine quelques minutes. Ajoutez du jus de citron et de la coriandre fraîche. Servez avec du riz blanc.

Astuces : Cusinez la sauce en avance puis enrobez les langoustes encore crues dans la sauce chaude sur feu éteint (cela permettra de développer et diffuser les saveurs). Laissez refroidir et réservez au frigo. Sortez le plat env. 1h avant de passer à table. Réchauffez la sauce à la dernière minute, en faisant attention à la cuisson des queues de langoustes (5/7 min). Ajoutez du jus de citron et de la coriandre fraîche.

Partager cet article

Repost 0