Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Ovomaltine Crunchy aguiche les accros au Nutella !

Publié le par Léa

La Chandeleur et les crêpes a été l'occasion pour moi de découvrir la pâte à tartiner Ovomaltine Crunchy*. J'ai reçu une jolie boîte orange de la part des relations presse avec un pot de leur produit et un pot de Nutella*. Ceux qui me suivent sur facebook savent que dans la boîte se trouvait aussi une petite cuillère* qui a vite fini dans le pot. Je sais que j'en ai déjà fait craquer certaines, n'est-ce pas Anisha :).

J'avoue avoir trouvé gonflé de leur part de présenter ce produit à côté de la pâte à tartiner par excellence qui, malgré une recette décriée, reste leader sur le marché. Et puis après avoir goûté, j'ai compris qu'Ovomaltine Crunchy* est une recette originale au goût qui n'a rien à voir avec le Nutella* et qui présente l'originalité d'avoir du croustillant à l'intérieur ! 

ovomaltine
Finalement, les deux produits sont complémentaires et l'idée de titiller une autre marque sans la dénigrer est à mon avis très efficace. 


*produits offerts

Related Posts with Thumbnails

Publié dans Concours & Bavardages

Partager cet article

Repost 0

Gâteau à l'huile d'olive et au citron

Publié le par Léa

Certaines recettes sont comme ça à peine vue, elle donne envie d'être testée dans la foulée. Ce fut le cas de ce gâteau que j'ai découvert sur un blog anglais. En pleine période des agrumes, je n'ai pas longtemps hésiter avant de réaliser ce gâteau. Je ne sais pas ce qui m'a fait craqué en premier. Je connaissais déjà l'association huile d'olive et citron dans des desserts alors je dirais que c'est sa texture qui m'a fait craquer.

Une autre chose m'a aussi beaucoup intriguée, je n'avais jamais incorporée de meringue dans ma pâte à gâteau et je voulais absolument voir l'impact sur la texture finale. Dès la préparation, j'ai eu l'impression que la pâte était encore plus aérée qu'avec  l'utilisation de simples blancs d'oeufs montés en neige et elle était si brillante. Après cuisson, cette texture de "nuage" est toujours là pour un résultat moelleux et fondant en bouche. Un peu comme un gâteau au fromage blanc.

La recette étant anglaise, les proportions sont en "cup" ou "tasse", j'ai essayé de traduire au plus près mais si vous possédez une tasse, cela vous évitera de sortir la balance.

gateau-citron-olive.jpg
Gâteau à l'huile d'olive et au citron
pour 6/8 personnes

  • 3/4 de tasse de sucre ( env.170 g) (j'en ai mis un peu moins)
  • 4 oeufs entiers + 1 jaune
  • 3/4 de tasse d'huile d'olive (19 cl)
  • 1 gros citron (jus + zeste)
  • 1/2 cuil. de sel
  • 3/4 de tasse de farine de blé ( env. 86 g)
  • 1/4 de tasse de farine de maïs (env.29 g)


Battez les jaunes d'oeufs avec 1/2 tasse de sucre jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajoutez l'huile d'olive et le jus de citron. Incorporez à la cuillère en bois les farines tamisées. Montez les blancs en neige bien ferme avec le sel et en ajoutez progressivement le sucre restant (1/4 de tasse). Incorporez délicatement les blancs en neige dans la préparation.

Remplissez un moule (à charnières de préférence), préalablement recouvert d'un papier cuisson huilé. Égalisez la surface avant de la saupoudrer d'un peu de sucre. Enfournez 35/40 min dans un four préchauffé à 180° C (th.6). Laissez tiédir avant de démouler.

Partager cet article

Repost 0

Brioches fourrées à la viande hachée

Publié le par Léa

Innover, transformer, c'est ce que j'aime en cuisine. Alors, je me contente rarement de reservir le surplus du plat de la veille de la même manière. Je m'arrange toujours pour le transformer le lendemain ou quelques jours après pour obtenir un nouveau plat. Habituellement, je recuisine certains restes de viande et légumes avec des herbes et des épices pour ensuite garnir des ronds de pâte feuilletée et former des chaussons. Il m'arrive aussi de choisir l'option des sandwichs chauds en faisant des croques que je sers avec une poêlée de légumes ou une salade.

Là, il me restait un peu de carry de viande haché déjà bien  épicé. Comme j'avais un peu de temps, j'ai eu envie de tenter l'aventure des brioches fourrées. Certes, c'est un peu plus long  en préparation mais une fois cuits, ils se congèlent bien. Il ne reste qu'à les passer quelques minutes au four pour les réchauffer et puis les déguster.

                             

Brioches fourrées à la viande hachée

pour 10 brioches

300 g de farine - 12 cl  de lait tiède - 8 g de levure de boulanger - 1 cuil. à café de  sucre en poudre - 1 œuf - 30 g de beurre - 1 pincée de sel - 10 cuil. à soupe de garniture (pas ou très peu humide) - 1 oeuf - sésame et pavot.

Diluez la levure avec le sucre dans le lait tiède. Laissez reposer 10 min. Au robot ou à la main, mélangez la farine, le sel et le beurre froid coupé en dés (comme pour un crumble) puis ajoutez la levure diluée et l'oeuf. Pétrissez jusqu'à obtenir une pâte légèrement élastique. Réservez la boule de pâte sous un linge pendant 1h 30.

Dégazez et séparez en boules de 45/50 g. Étalez la pâte en un ovale fin sur un plan de travail. Garnissez d'une cuillérée de farce. Refermez en soudant avec un oeuf dilué avec une goutte d'eau (voir ci-dessous) et réservez sous un linge pendant au moins 30 min. Badigeonnez avec le reste de dorure, parsemez de  graines de sésame ou de pavot. Enfournez 20/25 min dans un four préchauffé à 180 °C (th. 6).

Brioches fourrées à la viande hachée

Publié dans Salé : Boulangerie

Partager cet article

Repost 0

Kringel estonien

Publié le par Léa

Comme je n'habite pas dans une grotte au fin fond des montagnes, loin de l'univers "bloggesque" des gourmands, je n'ai pas pu passer à côte du phénomène kringel estonien auquel j'ai fini par succomber. Il faut dire que cette brioche est visuellement magnifique avec ces belles torsades. Légère et aérée, la pâte se prépare assez rapidement, il suffit ensuite de patienter entre les différentes levées. Après libre à vous de la garnir selon vos goûts.

J'ai réalisée la version classique avec une garniture à base de beurre, de sucre et de canelle. Pour d'autres versions, n'hésitez pas à vous balader de blog en blog comme par exemple chez Doria, Mélanie, Manue, et bien d'autres.

Kringel estonien

Kringel estonien à la cannelle


300 g de farine - 12 cl  de lait tiède - 8 g de levure de boulanger - 1 cuil. à café de  sucre en poudre - 1 œuf - 30 g de beurre - une pincée de sel - 30 g de beurre fondu - 30 g de sucre de canne clair - 2 cuil. à soupe de canelle

Diluez la levure avec le sucre dans le lait tiède. Laissez reposer 10 min. Au robot ou à la main, mélangez la farine, le sel et le beurre froid coupé en dés (comme pour un crumble) puis ajoutez la levure diluée et l'oeuf. Pétrissez jusqu'à obtenir une pâte légèrement élastique. Réservez la boule de pâte sous un linge pendant 1h 30.

Dégazez et étalez la pâte en un rectangle fin sur un plan de travail fariné. Badigeonnez toute la surface d'un mélange de beurre fondu, sucre et cannelle en poudre. Roulez en un rouleau serré afin de former un long boudin que vous couperez en 2 dans la longueur puis torsadez sans trop serrer. Formez une couronne et laissez reposer 1 h dans un endroit chaud. Badigeonnez la surface du restant de beurre et enfournez 20/25 min dans un four préchauffé à 180 °C (th. 6).

kringle.jpg
Related Posts with Thumbnails

Publié dans Sucré : Boulangerie

Partager cet article

Repost 0

Macarons aux 2 citrons et au cumbava

Publié le par Léa

Maintenant que j'ai dompté mon four, mes macarons sont réussis à tous les coups. Et comme le succès est souvent motivant, je multiplie les réalisations en testant de nouveaux parfums. Pour cela, je me suis procurée le livre  Solution macarons de Mercotte "la reine des macarons" qui au fil des pages, explique en détails comment réussir ses macarons à tous les coups. Pour la recette des coques, je garde ma technique qui me convient très bien (comme me l'a dit Mercotte un jour "pourquoi changer si ça marche"). Dans ce livre, elle propose aussi des recettes et des règles de base pour préparer les ganaches.

Le citron étant un de mes agrumes préférés,  je n'ai pas hésité à tester cette ganache citronnée et parfumée de cumbava (qui proviennent du jardin de mes beaux-parents). Conservés au congélateur, ils peuvent se conserver plusieurs mois. Il suffit alors de râper le zeste du fruit congelés. A base de lemon curd, cette ganache est très crémeuse. J'ai divisé les quantités et supprimer la gélatine vu ma quantité de coques.

Le résultat m'a plus mais mérite quelques ajustement par rapport à mes goût personnels. Peut-être plus citronné avec un peu de mascarpone.

macaron-3citrons.jpg

 

Macarons aux 2 citrons et au cumbava
pour 16 mini macarons (3 cm)

 

coques

  • 1 blanc d'oeuf
    40 g de poudre d'amande
    65 g de sucre glace
    1 pincé de colorant "jaune"

ganache

  • 1 petit oeuf
    30 g de sucre
    15 g de jus de citron vert
    15 g de jus de citron jaune
    1 cuil. à café de zeste (citron vert et cumbava)
    30 g de beurre
    1 cuil. à café de poudre d'amandes


La veille : Battez l'oeuf avec les jus, le sucre et les zestes. Faites cuire la préparation au bain-marie jusqu'à épaississement. Hors du feu, incorporez le beurre coupé en dés. Ajoutez la poudre d'amandes. Préparez la recette des coques en suivant les indications de Chefnini. Mettez une noisette de crème au centre des macarons. Entreposez une nuit au frais avant de déguster.

Publié dans Sucré : Macarons

Partager cet article

Repost 0

Tomates farcies

Publié le par Léa

Les petits plats comme les tomates farcies font partis de ma cuisine au quotidien. Il suffit juste d'un petit rien pour un résultat bien gourmand. Ce plat économique nécessite que quelques épices pour bien parfumer la farce. Bon d'accord, j'ai aussi mon petit truc pour apporter une touche encore plus savoureuse à ce plat. Il s'agit d'une sauce réalisée à partir de toutes les pépins et les restes des tomates.

tomates-farcies.jpg


Tomates farcies

pour 2/4 personnes

  • 350 g de viande hachée
    1 oeuf
  • 1 cuil. à café de gingembre en poudre
  • 1 cuil. à café de paprika doux
  • 1/2 cuil. à café de cumin en poudre
  • 1/2 cuil. à café de curcuma
  • 1 cuil. à café d'ail haché
  • 1 cuil. à soupe de persil haché
  • 1 cuil. à soupe de coriandre haché
  • sel et poivre
    4 grosses tomates
    1 oignon


Coupez un chapeau à chaque tomate, puis évider et réserver la chair. Salez et retournez les tomates pour qu'elles dégorgent. Mélangez la viande avec les arômates, les épices et les herbes fraîches. Remplissez généreusement chaque tomate avec de la farce. Enfournez dans un four préchauffé à 200° C (th.6/7) pendant 40 min.

Dans une casserole, faites revenir l'oignon émincé et ajoutez la chair des tomates mixée. Assaisonnez en utilisant les mêmes épices que pour la farce en dosant selon votre goût. Servir les tomates accompagnées de riz et de la sauce tomate.

Publié dans Salé : Viandes et cie

Partager cet article

Repost 0

Moukari (crêpes à la noix de coco)

Publié le par Léa

A travers le monde, chaque pays possède une recette de crêpes sous une forme ou une autre. En cette journée de la chandeleur, j'avais envie de vous parler des crêpes de mon enfance. Qu'on les appelle "mokari" ou "moukari", il s'agit en fait d'une pâte levée à base de farine de riz et de lait de coco. La texture est moelleuse et goûteuse surtout quand la pâte est préparée avec du lait de coco et de la pulpe de coco fraîchement râpée (comme le fait encore la grand-mère de Ko). Je crois que c'est ma madeleine de Proust. Pour la petite histoire, c'est une recette malgache que ma grand-mère préparait pour ses enfants quand elle habitait à Madagascar et plus tard pour nous en France.

Adulte, c'est la maman d'une de mes amies qui m'a fait redécouvrir ces crèpes à l'heure du petit-déjeuner quand après certaines soirées entre amis, je dormais là-bas. Elle m'a d'ailleurs plus d'une fois proposée de m'apprendre la recette mais il fallait pour cela se lever tôt ce qui était difficilement envisageable après une nuit agitée. Au fil des années, c'était devenu comme un rituel, presque à chaque fois que je passais la nuit chez elle, sa mère préparait des moukaris, à tel point que le grand frère de mon amie disait qu'elle n'en faisait que quand je venais.

Cuites dans une poêle à alvéoles généreusement graissée (cf. vidéo), elles se dégustent avec du lait concentré sucré même si certains aujourd'hui préfèrent l'accompagner de pâte à tartiner et même de confiture. Moi, je préfère la version "à l'ancienne" comme le faisait ma maman avant moi avec un gros bol de thé indien. Le temps d'un d'une bouchée, je retombe en enfance ...

NB : Avant de m'offrir cette poêle spéciale (à aebleskiver), je me contentais de ma poêle à blinis, le résutat est tout aussi satisfaisant.

Moukari (crêpes à la noix de coco)

Moukari (crêpes à la noix de coco)

pour 6/8 crêpes ou une vingtaine de "boules"

90 g de farine de riz - 60 g de farine de blé - 3 g (1/2 cuil. à café) de levure boulangère - 6 cl d'eau tiède - 12 cl de lait de coco - 1 oeuf - 40 g de beurre fondu - 80 g de sucre - 30 g de noix de coco râpée

Mélangez la levure, l'eau et une pincée de sucre. Laissez reposer 10 min, le temps que le mélange devienne mousseux. Dans un saladier, mélangez les farines, le lait de coco et la levure diluée avant de laissez reposer au moins 1 heure à température ambiante. Incorporez le beurre fondu, l'oeuf, le sucre et la noix de coco râpée. Bien mélangez. Dans une poêle graissée, versez une belle louche de pâte. A l'apparition des bulles, retournez la crêpes et poursuivez la cuisson 2/3 mn.

Pour recevoir par mail les nouvelles recettes publiées sur le blog,
renseignez votre adresse e-mail dans la rubrique "s'abonner".

Partager cet article

Repost 0

Tarte à la tomate

Publié le par Léa

Même sans être végétarienne, j'use et abuse de cette cuisine que j'aime beaucoup notamment parce qu'elle regorge de trucs et astuces qui allègent et assainissent nos assiettes. Désormais, je n'utilise plus de beurre dans mes pâtes à tarte salés, la remplaçant volontiers par de l'huile d'olive associée à des épices et/ou des arômates. Je suis devenue une grande fan de cette méthode ne nécessite pas de repos de la pâte. On peut varier ses parfums en rajoutant parfois une touche de miel pour contrebalancer l'amertume de certaines épices. Et avec les chutes de pâte, on peut préparer de délicieux crackers qui se conservent très bien dans une boîte en fer.

Je suis consciente que ce n'est pas la saison des tomates mais une fois de temps en temps j'aime avoir du rouge dans mon assiette. Je préfère alors les cuire pour leur apporter un peu de goût et de parfum.

tarte-tomates.jpg

Tarte à la tomates
pour 2 ou 4 personnes

  • 125 g de farine T.80
  • 25 g de parmesan râpé
  • 4 cuil. à soupe d'huile d'olive
    1/2 cuil. à café de cumin en poudre
    1 cuil. à café de miel
    1 cuil. à café de sel
    de l'eau

    4/5 tomates allongées
    2 cuil. à soupe de moutarde forte
    1 cuil. à soupe de thym
    sel et poivre du moulin


Mélangez la farine avec le parmesan, le cumin et le sel. Ajoutez l'huile d'olive et le miel avant d'incorporez juste assez d'eau pour former une boule. Étalez la pâte avant de la précuire à blanc 15 min dans un four préchauffé à 180° C (th.6). Badigeonnez le fond de tarte de moutarde avant de disposez les rondelles de tomates. Assaisonnez et soupoudrez de thym. Poursuivez la cuisson pendant 15 min environ.

Partager cet article

Repost 0

Coques à la vapeur, parfum d'Asie

Publié le par Léa

Qui a dit que la cuisine à la vapeur était fadasse et sans goût ? Il n'y a qu'à regarder les recettes des participants au nouveau thème du culino versions pour s'en rendre compte. Ce système de cuisson est souvent associé à l'Asie notamment pour la cuisson des différentes bouchées cuites dans un panier en bambou.

Pour ma part, j'utilise une simple casserole et un panier en silicone. Par contre, je ne me contente pas d'eau bouillante, je suis partisante du bouillon parfumé qui révèlera toutes ses saveurs dans la vapeur. Ici, il s'enrichit du jus des coques pour ensuite servir de base pour la sauce d'accompagnement. Vous pouvez aussi servir ce plat accompagné de spaghettis. C'est délicieux.

                         coque-vapeur-asie

Coques à la vapeur, parfum d'Asie

pour 2 personnes

1 kg de coques (nettoyées) - 1 branche de céleri - 1 carotte - 1 cuill. à soupe de gingembre haché - 1 cuill. à soupe d'ail haché - 1 cuill. à soupe de coriandre hachée - quelques branches de coriandre - 1 tige de citronnelle - 1 zeste de cumbava - 1/2 cuil de pâte de piment rouge - 10 cl de lait de coco - jus de citron - sel.

Épluchez et coupez le céleri et la carotte. Dans un casserole, portez à ébullition 40 cl d'eau avec le céleri, la carotte, le gingembre, l'ail, les branches de coriandre, la citronnelle et le zeste de cumbava. Ajoutez le panier vapeur sur la casserole et déposez-y les coques ainsi que quelques feuilles de celeri. Couvrez et laissez cuire 3/4 min (jusqu'à ce que les coques soient ouvertes).

Retirez les feuilles de celeri du panier vapeur et réservez les coques. Retirez la citronnelle et les branches de coriandre du bouillon. Ajoutez le lait de coco, la pâte de piment, le jus de citron et rectifiez l'assaisonnement sans faire bouillir. Servez  les coques recouvertes de bouillon chaud et de coriandre.

Partager cet article

Repost 0

Muffins aux myrtilles

Publié le par Léa

Le week-end dernier, j'ai préparé des pancakes aux myrtilles. Rien de bien compliqué, vous n'avez qu'à reprendre cette recette et à rajouter quelques myrtilles. Il me restait quelques baies alors rien de mieux que des muffns pour les terminer. C'est un grand classique américain, indémodable et vraiment délicieux dont je suis une grande adepte. En vous baladant sur ce blog, vous trouverez d'ailleurs différentes versions salées et sucrées de ce petit gâteau gourmand.

muffins-myrtilles.jpg


Muffins aux myrtilles

pour 6 muffins

  • 75 g de sucre
  • 1 oeuf
    40 g de beurre mou
  • 1 pincée de sel
  • 75 g de farine
  • 1/2 cuil. à café de levure chimique
  • 35 g de lait
  • 50 g de myrtilles

 

Battez le sucre avec l'oeuf puis le beurre. Ajoutez la farine, la levure chimique et le sel. Incorporez le lait et les myrtilles. Remplissez les moules aux 2/3 et enfournez 25 min dans un four préchauffé à 175° C (Th.5/6). Laissez tiédir avant de déguster.

Partager cet article

Repost 0