Tagine d'agneau aux légumes

Publié le par Léa

Vous avez certainement la tête dans les cadeaux, les courses, le menu du réveillon mais en attendant les repas de fêtes, il faut bien continuer à se nourrir vous ne croyez pas ?

C'est comme ça que je vous propose un plat vraiment économique puisqu'il s'agit ici de recycler la partie basse des côtelettes d'agneau. A chaque fois que j'en prépare, je récupère cette partie pourtant si goûteuse qui contient plus d'os que de viande. Je congèle, le temps d'en avoir assez pour cuisiner un repas. Grillée façon "ribs" ou mijotée avec des légumes, elle est une alternative gourmande pour un repas rapidement préparé. On adapte seulement les légumes suivant les saisons. C'est un plat qui reflète bien ma cuisine du quotidien.

Tagine d'agneau aux légumes

Tagine d'agneau aux légumes

pour 4 personnes

12 morceaux d'agneau - 1 oignon - 3 carottes coupées - quelques pommes de terre - quelques olives vertes - 1 tomate coupée - 1 cuil. à café de tomate concentrée - 1 cuill. à café d'ail haché - 1 cuil. à café de gingembre haché - 1 feuille de laurier - 1/4 de cuil. à café de cannelle - 1/2 cuil.à café de curcuma - 1/2 cuil. à café de cumin - 1/2 cuil. à café de paprika doux - sel et poivre du moulin - +/- 10 cl de bouillon de poule

Faites dorer la viande dans un mélange de beurre et d'huile. Ajoutez l'oignon ciselé. Laissez cuire quelques minutes puis incorporez les légumes, les épices et le bouillon. Poursuivez la cuisson à feux doux jusqu'à ce que les légumes soient tendres. Servez accompagné de semoule.

Pain sans pétrissage de Jim Lahey

Publié le par Léa

J'avais envie de commencer la semaine en vous (re)proposant une recette de pain hyper facile que vous pourrez proposer lors du réveillon. Je l'avais publié il y a quelques temps mais c'est vraiment le genre de recette que j'affectionne. J'ai longtemps hésité pour mettre un titre à cet article. Je ne savais pas trop comment vous présenter ce pain qui est sur ma table presque tous les jours. Et puis cela m'a semblé une évidence de le nommer d'après le nom de son créateur (même si j'ai fait quelques ajustements). Vous n'avez besoin que d'un saladier et d'une cuillère en bois pour le préparer. Et la cuisson se fait en cocotte.

J'ai adopté ce pain dont la préparation s'intègre dans ma routine quotidienne. Tout ça pour dire qu'une fois que vous aurez testé cette recette, vous allez l'adopter! J'utilise toujours au moins 2/3 de ma farine T.65 habituelle que je complète avec une ou plusieurs autres farines au choix (j'ai déjà testé les farines de maïs, kamut, épeautre, sarrazin). Par contre, suivant le choix de la farine, il faudra rajouter un peu d'eau. L'idée étant d'obtenir une pâte juste collante mais surtout pas liquide.

Il vous faudra 5 min de préparation puis attendre 12/18h avant de former votre pain et le laissez lever avant d'enfourner. Dans le déroulé de la recette, j'ai inclus un planning de préparation pour avoir du pain frais à l'heure du dîner.

Pain sans pétrissage de Jim Lahey

Pain sans pétrissage de Jim Lahey


300 g de farine (T.65) - 100 g de farine (T.110) - 50 g de farine de seigle - 1 cuil. à café bombée de sel - 1/4 de cuil. à café de levure de boulanger sèche - 1 cuil. à café de levain déshydraté (magasin bio) - 32 à 35 cl d'eau tiède

Le matin (7h) : Mélangez les farines avec le sel et la levure. Ajoutez l'eau et bien mélanger avec une cuillère en bois (la pâte doit être légèrement collante). Recouvrez le saladier avec un papier film et réservez.

Le soir (18h) :
Sans casser les bulles d'air, déposez la pâte sur un plan de travail bien fariné et pliez en 4 votre pâte. Déposez la pâte sur un torchon généreusement fariné puis repliez sur la pâte. Laissez lever 2 heures.

2h plus tard : Enfournez une cocotte vide et fermée pendant le préchauffage du four à 230° C (th.7/8). Déposez la boule de pâte dans la cocotte chaude. Enfournez à couvert pendant 30 min puis retirez le couvercle et poursuivez la cuisson pendant 20 min supplémentaires. Laissez le pain refroidir sur une grille pour que l'humidité s'échappe et obtenir une croûte bien croustillante. Il se conservera encore mieux si vous attendez qu'il soit totalement froid avant de le trancher.

Brioche sur poolish

Publié le par Léa

En tant que boulange addict, je suis toujours à la recherche de nouveaux moyens pour apporter une mie filante et gourmande à mes brioches. C'est la simple photo d'une tranche de brioche super aérée qui m'a donné envie d'essayer d'utiliser une poolish pour cette brioche. Derrière ce mot barbare se cache un simple mélange de farine, d'eau et de levure qu'on laisse fermenter. Pour en savoir plus, je vous laisse découvrir ce billet.

Avec cette méthode, la pâte est plus souple et facile à travailler. Elle dégage des odeurs de noisette et de beurre pendant la fermentation et ça j'adoore ! Je me devais de partager la recette de cette brioche qui va bien. Surtout qu'ici, elle n'a pas fait long feu.

Brioche sur poolish
Brioche sur poolish

Brioche sur poolish

pour 1 brioche

1 poolish - 250 g de farine (T.65) - 1 cuil. à café de sel- 50 g de sucre - 3 oeufs + 1 (dorure) - 100 g de beurre mou.

Dans la cuve du batteur, mettez la farine, le sel, le sucre, les oeufs entiers et la poolish. Mélangez doucement avec fouet plat ou un crochet. Au bout de 5/6 min, ajoutez progressivement le beurre froid coupé en dés. La pâte sera alors assez collante. Continuez à mélanger pendant 18/10 min. Réservez 1h30 sous un linge à température ambiante. Dégazez la pâte puis réserver une nuit au frais dans un récipient bien fermé [attention, la pâte va doubler de volume et sera plus facile à travailler].

Le lendemain, divisez la pâte en 4 morceaux identiques et disposez chaque morceaux de dans un moule beurré. Réservez 2h à température ambiante [la pâte va doubler de volume]. Diluez l'oeuf avec une goutte d'eau et badigeonnez votre brioche de ce mélange. Si vous le souhaitez, vous pouvez saupoudrer de sucre en grain. Enfournez 20/25 dans un four préchauffé à 180°C (Th.6). Surveillez la cuisson.

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 > >>