750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

38 articles avec alimentation

Meal Prep, une tendance qui débarque dans notre quotidien

Publié le par Lea

Qu'on le veuille ou non, le meal prep est devenue LA tendance en organisation du moment. Je me demande si c'est le fait d'avoir moins de temps à consacrer à la préparation des repas au quotidien, l'envie de se simplifier la vie et réduire la surcharge mentale des mamans (aucun sexisme de ma part), j'ai conscience que de nombreux papas cuisinent au quotidien mais ce phénomène de meal prep / batch cooking concernent essentiellement les femmes.

Nouvelle tendance ou recyclage ?

Alors oui, cette organisation a été remise au goût du jour par des mamans anglo-saxonnes mais aussi loin que je me souvienne ma mère cuisinait déjà en quantité le week-end pour ensuite congeler en barquettes. Il ne restait plus qu'à décongeler le plat avant de passer à table.  Comme quoi on invente rien, on recycle même en organisation du quotidien.

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j'ai toujours été réticente à cette façon de s'organiser et pourtant en fouillant sur le blog, je suis tombée sur un article de 2011 qui parlait déjà du sujet.

Pour les lunch box de Mr

Au fil des années, j'ai essayé de trouver l'organisation qui correspond le mieux à ma famille et à notre façon de vivre. J'ai d'abord commencé par préparer les repas de Mr pour le déjeuner, il a juste à choisir la veille au soir le plat qui le tente et le décongeler avant de la mettre dans sa boîte repas avec un yaourt et/ou un fruit. Cela va faire 6 ans qu'on a mis ce système en place et il est ravi et moi aussi car cela ne me prend pas plus d'une heure par quinzaine pour cuisiner entre 8 et 12 repas pour faire tourner rapidement les stocks.

Cuisiner en quantité ou s'avancer au quotidien ?

J'ai aussi préparer certains plats en grandes quantité (gratin, lasagne, carry indien, bolognaise, ...) pour les congeler et les ressortir les soirs de flemme ou quand on est vraiment dans le jus. Auparavant, on aurait eu tendance à commander mais on s'est rendu compte que c'est toujours ces jours-là où la livraison a du retard et au final, on est énervé, les petits sont fatigués et on n'apprécie pas le repas.

Récemment, j'ai même essayer de consacrer 15 min chaque soir pour préparer le dîner, l'idée étant qu'on avance la préparation du repas du lendemain en même temps qu'on réchauffe le repas du jour. Une organisation qui me plaisait mais avec du recul, elle a un gros désavantage. On doit pouvoir obligatoirement passer chaque jour un moment en cuisine.

Des idées de menus

Le sujet intéresse beaucoup les blogueurs et certaines se sont spécialisées dans la création de menus comme Sandra qui propose un menu chaque semaine et cela depuis près d'un an. Vous trouverez aussi plusieurs livres qui expliquent ce concept et proposent des menus par saisons.

Meal prep, le grand retour ?

Me voila donc revenue à donner une nouvelle chance au meal prep. J'ai eu envie de réessayer mais en adaptant à ma façon de vivre. Je prépare mes menus en fin de semaine avant d'aller faire mes courses. Je ne passe pas 2h en cuisine le dimanche préférant consacrer mon temps à ma famille. Je ne prépare que 3 plats dont une soupe ce qui me permet d'avoir 4 repas de prêt pour la semaine. En cuisinant plusieurs plats en même temps, c'est un vrai gain de temps.

Je m'explique : hier, j'ai cuisiné une sauce bolognaise (pour un grand plat de lasagne) et du poulet en sauce pour une soirée fajitas (à l'aide d'une préparation du commerce). J'ai aussi préparé une soupe de brocolis que je servirais avec des friands que j'ai au congélateur. Un soir, on mangera une omelette avec une salade et du pain. Je me retrouve donc avec 4 repas de prêt pour cette semaine. Youpiii !

Je ne sais pas si je ferais cela chaque semaine mais pour le moment j'y trouve pas mal d’avantages.

Partager cet article

Repost0

Tortiglioni au ragoût de bœuf

Publié le par Lea

Connaissez-vous quelque chose de meilleur qu'une assiette de pâtes ? Je ne peut pas résister à un plat de pâtes avec une sauce riche et parfumée qui va se glisser à l'intérieur de chaque pâte. Même si les pennes sont bannis de la maison (pour le moment). J'ai fais le plein lors d'une promo et Mr a fait une overdose.


Cela m'a permis de découvrir d'autres pâtes comme les tortiglioni qui sont parfaites avec une sauce épaisse type "ragoût" comme celle que je vous propose aujourd'hui.  Je la prépare souvent en avance. Il ne me reste plus qu'à la réchauffer au moment de cuire les pâtes. Oulala, je sens que je commence à me mettre au Batch Cooking moi ;)

Tortiglioni au ragoût de bœuf

Pour 4 personnes

1 oignon rouge haché - 1 gousse d'ail hachée - 400 g de viande hachée assaisonnée* - 1 conserve de tomate concassées - 1 cas de miel - 12 tomates cerise - 1 cas d'herbes de Provence -  feuille de coriandre - sel.

*Viande hachée assaisonnée : Mélangez la viande avec 1 gousse d'ail hachée - 1 cac d'huile - 1 cac de sel - 1/4 de cac de piment rouge en poudre - 1 cac de cumin, . Réservez au frais au moins 1h voire la nuit.

Faites revenir l'oignon dans 2 cuillerée d'huile, ajoutez l'ail puis la viande. Faites cuire à feu moyen pour obtenir une viande bien colorée. Ajoutez les tomates cerises coupées en deux puis la conserve de tomates et le même volume d'eau puis le miel et les herbes de Provence. Une fois à ébullition, baissez le feu et laissez mijoter au moins 25 min ou jusqu'à ce que la sauce est bien réduit et nappe la viande. rectifiez l'assaisonnement.

Mélangez avec les pâtes cuites et parsemez de feuilles de coriandre avant de servir. Avec ou sans fromage, ça c'est à vous de voir ;)

Partager cet article

Repost0

Tarte rustique aux pommes et avoine

Publié le par Lea

Malgré le vent et froid, je ne me lasse pas de cette saison. Je suis souvent triste quand je vois les agents municipaux ramasser toutes ces jolies feuilles au couleurs automnales qui envahissent nos trottoirs. Quoi qu'on en dise cette saison est bien trop courte alors j'en profite pour cuisiner de saison surtout des tartes aux pommes dont tout le monde raffole.

Pour l'anniversaire de Mr, j'avais préparé une tatin version Michalak (je crois), celle avec les pommes confites dans du beurre et du sucre avant le passage au four. Si vous êtes adepte de la tatin, c'est une recette que vous devez absolument tester ! Et pour l'occasion, je me suis laissée tenter par des golden, LA pomme que je ne consomme jamais et c'est un tort quand on voit le résultat après cuisson.

C'est comme ça que j'ai réitéré l'expérience dans une tarte du genre rustique avec une pâte maison et des pommes, rien de plus pour une recette ultra crousi-fondante. J'adore cette façon de préparer des tartes sans chichis. L'imperfection de cette tarte fait tout son charme et donne juste envie de croquer dedans.

Tarte rustique aux pommes et avoine

pour 4 personnes

150 g de farine (T.65) - 100 g de flocons d'avoine mixés - 100 g de beurre froid - 50 g de sucre - 1 pincée de sel - quelques cuillerées d'eau froide - 5 pommes golden - 50 g de beurre fondu - 1 cas de fécule - 1 cac d'épices au choix.

Dans la cuve d'un robot, mélangez les farines, le sel et le sucre. Ajoutez le beurre et mixez avec la fonction "pulse" jusqu'à obtenir un mélange sableux. Ajoutez juste assez d'eau pour rassembler la pâte. Emballez dans un film transparent et réservez au frais. Lavez et coupez les pommes en tranches, incorporez la fécule, le beurre fondu et les épices. Bien mélanger.

Étalez la pâte sur un demi centimètre d'épaisseur, déposez les tranches de pommes et rabattre les bords. Badigeonnez les bords et saupoudrer de flocons d'avoine avant d'enfourner environ 25 min dans un four préchauffé à 180° C (th.6).

BON APPÉTIT !

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>