750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

133 articles avec sale : legumes et cie

Frites de manioc (à la poêle)

Publié le par Léa

Entre la pomme de terre et le manioc, mon coeur balance. Faut dire que le manioc juste bouilli avec des brochettes grillées est pour moi le repas d'été par excellence. Un vrai moment famililal et convivial autour de plats simples et gourmands. Il se cuisine aussi façon ragoût, mijoté dans du lait de coco avec de la viande. C'est délicieux mais ce plat malgache se prépare plutôt l'hiver car il tient au corps.

Ce tubercule ne fait pas parti de la culture culinaire occidentale et pourtant il est l'aliment principal dans bien des pays comme le Brésil ou certains pays d'Afrique par exemple. Cet aliment riche en glucides ne contient pas de gluten et est très rassasiant. On en trouve maintenant assez facilement sur les étales sous sa forme de racine ou en farine.

C'est en regardant ma belle-sœur d'origine algérienne préparer des frites à la poêle que je me suis dit pourquoi ne pas faire la même chose avec du manioc. Et c'est comme ça que j'ai préparé l'assiette de manioc la plus gourmande que je n'avais jamais goûtée.

Frites de manioc (à la poêle)

Frites de manioc


Racine de manioc - huile - sel - paprika - feuilles de coriandre - jus de citron.

Epluchez le manioc puis le couper en bâtonnets en prenant soint de retirer la nervure centrale. Lavez à grande et mettez à cuire à l'eau avec une pincée de sel et de sucre. Vérifiez la cuisson avec une pointe de couteau.

Dans une poêle, faites chauffer un fond d'huile végétale. Déposez vos morceaux de manioc refroidis et sèchés en veillant à ne pas les superposer. Laissez dorer à feu moyen sans les toucher pendant 2/3 min min en surveillant. Retournez pour colorer les autres faces. En fin de cuisson, salez et ajoutez le paprika. Hors du feu, parsemez de coriandre fraîche et d'un filet de jus de citron.

Partager cet article

Repost0

Cuisine libanaise - Gombos à l'huile d'olive

Publié le par Léa

En pleine réorganisation de ma bibliothèque de livres de cuisine, ce livre a refait surface. Grand bien lui fasse. Mes envies de fatayers et autre cigares au fromage sont de retour.

 

Sorti en 2007, c'est une approche de la cuisine libanaise qui est facile et donne envie d'essayer.

A croire qu'il ne suffit de pas grand chose pour préparer un délicieux plat libanais. C'est en tout cas l'impression que j'ai eu à la première lecture de ce livre. On y retrouve des ingrédients que l'on connait associés à d'autres "plus exotiques" pour nos palais même si leur nom ne nous sont pas inconnus. Qui n'a pas déjà entendu parlé du tahiné, de la mélasse de grenade ou encore le bourghol (blé concassé). Typique de cette cuisine, c'est peut-être un plus compliqué à utiliser dans une cuisine du quotidien.

Là, j'ai préparé un plat de gombos à l'huile d'olive. C'est un légume qui est également très présent dans la cuisine indienne. On en trouve un peu partout soit frais ou congelé. C'est un légume qui a la particularité d'être gluant une fois le pédoncule coupé. Il est délicieux et se marie très bien avec des épices. Dans cette recette, il est préparé avec une sauce à base d'oignon, d'ail et de tomates.

Cuisine libanaise - Gombos à l'huile d'olive

Gombos à l'huile d'olive

pour 2 personnes

500 g de gombos - 1 à 2 tomates - 1 oignon - 1 cuil.à soupe d'ail haché - huile d'olive - sel

Faites revenir les gombos coupés en tronçons dans de l'huile. Réservez. Faites revenir l'oignon haché avec l'huile puis ajoutez les gombos, l'ail et les tomates concassées. Assaisonnez. Laissez mijoter à couvert pendant 20 min.

Partager cet article

Repost0

Riz sauté (nouvelle vie pour un reste de riz)

Publié le par Léa

Si comme moi, vous n'êtes pas doué pour bien mesurer les quantités de riz, cette recette va vous plaire. Tout d'abord, sachez qu'en indienne qui se respecte, je possède un rice cooker et je dois avoir pas moins de 20 kg de riz basmati en réserve. C'est un aliment de base à la maison.

Pour la préparation, c'est plutôt simple : pour 1 volume de riz, on met 1,5 volume d'eau pour la cuisson (même si cela varie selon les régions. Ma belle-mère qui vit à la Réunion met 5 volumes d'eau). On rince le riz à grande eau froide et on égoutte avant de mettre en cuisson avec l'eau. Ajoutez une pincée de sel ou une goutte d'huile si vous le souhaitez. Vous pouvez également mettre une rondelle d'oignon cru, un clou de girofle, un bâton de cannelle, de la cardamome. Ça apporte une touche parfumée très agréable mais pensez à le retirer avant de servir.

Cette façon de cuisiner le riz le lendemain est typiquement réunionnaise. Ko a toujours l'habitude de faire sauter le restant de riz un peu sec avec un peu d'huile, de sel et poivre mais on peut aller plus loin en ajoutant ce qu'on a sous la main. Je vous ai dit, c'est une vraie recette "recyclage" mais on adore !

Riz sauté (nouvelle vie pour un reste de riz)

Riz sauté (légumes, oeuf, viande)

pour 2 personnes

1 oignon émincé - Du riz cuit - mélange de légumes cuit (carotte et haricots verts) - 2 cuil. à soupe de sauce soja - 1/2 cuil. à café de pâte de piment rouge - sel - une omelette (3 oeufs) - 2 tranche de jambon de poulet 1 cuil. à café d'oignons frits - feuille de coriandre fraîche.

Dans un wok (de préférence), faites fondre l'oignon avec un peu d'huile puis ajoutez le riz, les légumes et mélangez. Incorporez la sauce* puis les morceaux d'omelette et de poulet. Poursuivez la cuisson quelques minutes toujours à feux moyen/fort sans cesser de mélanger. Hors du feux, vous pouvez ajouter des oignons frits et de la coriandre avant de servir.

La sauce* : Dissolvez la pâte de piment avec la sauce soja et le sel.

Partager cet article

Repost0

<< < 10 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 40 > >>