750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

84 articles avec produits

Velouté de carottes

Publié le par Lea

Certaine recette me paraisse si simple qu'il m'arrive de me demander si cela pourrait vous intéresser et puis comme c'est bon, je partage la photo sur Instagram et là, on me demande la recette encore ... et encore. Je me rend compte que c'est parfois cette simplicité qui vous plaît. Des recettes avec peu d'ingrédients et qui se prépare si facilement. Ces recettes où ce petit "truc" dans la soupe fera toute la différence et on fera juste "mmm" en la dégustant. Bref, une recette du quotidien qu'on aime préparer après une journée éprouvante.

Là, c'est une soupe à la carotte sans chichis avec seulement de la carotte et une échalote. J'y rajoute ma touche perso pour twister et apporter une note nouvelle mais sans dénaturer le goût de la carotte car après tout, c'est elle la reine de cette soupe.

Velouté de carottes

pour 4 personnes

4 carottes moyennes - 1 échalote - 20 g de beurre - 1 gousse d'ail hachée - 1/2 c. à café de cumin - +/- 1 litre de bouillon de légumes - sel - 1 c. à soupe de crème fraîche.

Eplucher et couper en rondelles les carottes. Eplucher et émincer l'échalote. Dans le beurre mousseux, mettre à fondre l'échalote. Ajouter l'ail, le cumin puis les carottes. Laisser cuire encore 2 min sans cesser de mélanger avant d'ajouter le bouillon de légumes chaud à peine jusqu'à hauteur (pas plus). Laisser cuire à couvert 15 min ou jusqu'à ce que les carottes soient bien tendre. Mixer et rectifier l'assaisonnement. Ajouter la crème fraîche au moment de servir.

Bon Appétit !

Partager cet article

Repost0

Budget alimentaire : Une semaine sans courses

Publié le par Lea

Le pôle alimentaire a toujours été élevé à la maison, on aime cuisiner, manger et on n'imagine pas se restreindre quand on parle de nourriture. Et pourtant, on a (l'air de rien) réduit notre budget course de 30% en un an, ce qui n'est pas rien.

Le confinement de mars dernier m'a fait prendre conscience de nos habitudes de consommation. Et j'avoue que jusque là, même si je faisais attention à mon budget course, je n'avais pas conscience de notre manière de consommer. J'achetais trop de peur de manquer alors que cela n'était pas nécessaire. Par exemple, mon stock de légumineuses en conserve ne baissait jamais alors que j'en cuisine plusieurs fois par semaine, aller comprendre.

Faut savoir que je prépare les déjeuners de mon mari, les miens mais aussi que mon grand rentre certains midis déjeuner à la maison. Je prépare aussi les dîners, les goûters ainsi que les repas du week-end. Ce qui reste similaire au nombre de repas préparés pendant le confinement.

En suivant quelques mamans sur Youtube, j'ai commencé à modifier ma façon de faire et aujourd'hui, le sujet ne me donne plus de sueurs froides. Je sais budgétiser et organiser mes placards pour avoir de quoi cuisiner toute la semaine tout en faisant plaisir à ma famille.

Parmi nos nouvelles habitudes, j'ai introduit le concept de "la semaine sans courses" dans notre quotidien. Une semaine dans le mois, je ne fais pas ou peu de courses. C'est souvent l'avant-dernière semaine du mois. Le choix peut sembler arbitraire mais j'ai remarqué que c'est à cette période que mon congélateur est plein de plats que j'ai pu cuisiner en début de mois alors on a de quoi faire. C'est une semaine où je cuisine moins. C'est aussi l'occasion de faire tourner les stocks et éviter le gaspillage. Je me demande même si ce n'est pas la semaine la plus équilibrée du mois.

Prendre conscience me semble être le premier pas quand on a envie de changement et en terme de consommation en général, la situation actuelle nous pousse à revoir nos besoins "réels" et notre façon de consommer. Un pas après l'autre, je fais en sorte de faire évoluer mes habitudes et puis après tout, tout changement prend du temps :)

Partager cet article

Repost0

Mes astuces pour bien conserver ses légumes

Publié le par Lea

Hier soir, toute ma petite famille a eu envie d'une assiette de pâtes. Évènement plutôt inhabituel pour être souligné. Alors j'ai fouillé dans mon placard pour finir par dénicher un fond de farfalles et un autre de fusilli. Ni une, ni deux, j'ai fait cuire ce mélange de pâtes. Avec des œufs "brouillés" et du fromage, on s'est régalé.

Mais voilà, entre les fêtes et ce début d'année, il me manque du vert dans mon assiette. Mon corps me réclame des légumes ! Je suis donc allée chez Grand Frais faire un mini plein. Suis-je la seule à penser que ce magasin est "traître" ? On entre pour quelques légumes et on ressort avec en plus du poisson, des fruits secs, du fromage et quelques yaourts. J'ai été raisonnable parce que je n'ai dépassé le budget que je m'étais fixé de quelques euros seulement. Bref, je m'égare.

C'est en nettoyant et préparant mes légumes que j'ai repensé à une conversation que j'ai récemment eu avec la maman d'un copain de mon fils. Elle a abandonné l'idée d'acheter des légumes frais parce qu'ils finissaient trop souvent à la poubelle. Elle n'avait pas le temps de les cuisiner. En échangeant avec elle, je lui ai donné quelques astuces que j'utilisais pour conserver et préparer mes légumes.

Je me suis dit que ça pourrait intéresser des personnes qui passent par ici ;)

Choisir le (bon) moment pour faire son plein de fruits et légumes

On va pas se le cacher, il est nécessaire de nettoyer et préparer certains de ses légumes pour les conserver plus longtemps. Pensez donc à prévoir un moment après vos achats pour vous en occuper.

Ne pas acheter en quantité

Par expérience, je n'achète que ce dont j'ai besoin. Je garde une partie de mes légumes frais pour les cuisiner en début de semaine. Je conserve le restant au frigo ou au congélateur. Je ne fais jamais de surstock préférant refaire le plein régulièrement. Par contre, je ne rachète pas tant qu'il reste ne serait-ce qu'un poireau. C'est ma façon d'éviter le gaspillage et le surstock.

Chou-fleur et autres "gros" légumes

Vendu à la pièce, ce légume s'avère économique et gourmand à condition de ne rien jeter. Pour ma part, je le coupe en petites fleurettes (plus rapide à cuire et pas besoin de le couper dans l'assiette des enfants). Je garde bien toutes les parties restantes pour en faire une soupe. Avec un filet d''huile de noisettes, miam.

Oignons verts, poireaux

Je me souviens encore de ce jour où ma mère m'a donné une botte d'oignon vert qu'elle avait laissé un peu trop longtemps au frigo. Il m'a fallut un temps fou pour le nettoyer, retirer les parties abîmées et la couper. Habituellement, je ne mets que quelques minutes puis direction mon sac zip au congélateur. La méthode est la même pour les poireaux. A ressortir au besoin.

Salade et autres herbes

Je lave ma salade et mes herbes immédiatement. Cela peut sembler rébarbatif mais j'ai remarqué qu'en attendant un jour ou deux, je devais également trier les feuilles qui commençaient à flétrir. Je perds alors du temps et quelques feuilles de ma salade et/ou mes herbes. Je conserve ma salade dans une boîte à légumes trouvée chez Gifi quant aux herbes, je les mets au congélateur. 

Carottes et autres navets

Épluchées, coupées en bâtonnets, je mets dans un bocal et recouvre d'eau froide à hauteur.  On change l'eau tous les 2/3 jours. Cela ne fait que peut de temps que je conserve mes carottes de cette manière mais je trouve juste cela incroyable ! Au frigo, les carottes ne bougent pas pendant plusieurs semaines.

____

Il existe bien des astuces pour conserver se légumes frais et puis c'est comme tout, avec un peu de pratique, cela prend moins de temps. L'occasion de redécouvrir des légumes qu'on a pu délaisser et s'essayer pourquoi pas à de nouvelles recettes.

 

Partager cet article

Repost0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>