750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

meal prep

Cuisse de poulet aux saveurs asiatiques

Publié le par Farinaz

Je prépare fréquemment du poulet au four, souvent des cuisses bien plus pratique à cuisiner. Les garçons raffolent des pilon et mon mari emporte les hauts de cuisse pour le déjeuner. L'autre avantage, c'est que je peux en congeler une partie pour un autre jour.

Je ne manque généralement pas d'idées pour mariner mon poulet mais là, c'est une recette d'Anne qui m'a attiré via Instagram. Je l'ai adapté car je n'avais pas tous les ingrédients sous la main mais elle fait désormais parti de mon répertoire de recettes de poulet au four.

La recette est simple et donne un poulet bien juteux et parfumé avec un jus bien gourmand, idéal avec des coquillettes ou de la purée. Je dis ça ....

Cuisse de poulet aux saveurs asiatiques

Pour 4 personnes

3 cuisse de poulet - 1 cas d'ail haché - 1 cac de gingembre haché - 2 cas de jus de citron vert - 1 cas de miel - 1 cas de sauce poisson (Nuoc Mam) - 1 cac de sauce Sriracha - 1 cas d'huile de tournesol - 1 cas de feuilles de coriandre ciselée.

Couper le poulet en séparant le pilon du haut de cuisse. Réserver. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la sauce et mettre le poulet à mariner à l'intérieur. Laisser mariner 30 min à température ambiante puis enfourner 40 min dans un four préchauffé à 200 °C (th.5/6). Parsemer de coriandre à la sortie du four.

Bon Appétit !

Partager cet article

Meal Prep, une tendance qui débarque dans notre quotidien

Publié le par Lea

Qu'on le veuille ou non, le meal prep est devenue LA tendance en organisation du moment. Je me demande si c'est le fait d'avoir moins de temps à consacrer à la préparation des repas au quotidien, l'envie de se simplifier la vie et réduire la surcharge mentale des mamans (aucun sexisme de ma part), j'ai conscience que de nombreux papas cuisinent au quotidien mais ce phénomène de meal prep / batch cooking concernent essentiellement les femmes.

Nouvelle tendance ou recyclage ?

Alors oui, cette organisation a été remise au goût du jour par des mamans anglo-saxonnes mais aussi loin que je me souvienne ma mère cuisinait déjà en quantité le week-end pour ensuite congeler en barquettes. Il ne restait plus qu'à décongeler le plat avant de passer à table.  Comme quoi on invente rien, on recycle même en organisation du quotidien.

Si vous me suivez depuis quelques temps, vous savez que j'ai toujours été réticente à cette façon de s'organiser et pourtant en fouillant sur le blog, je suis tombée sur un article de 2011 qui parlait déjà du sujet.

Pour les lunch box de Mr

Au fil des années, j'ai essayé de trouver l'organisation qui correspond le mieux à ma famille et à notre façon de vivre. J'ai d'abord commencé par préparer les repas de Mr pour le déjeuner, il a juste à choisir la veille au soir le plat qui le tente et le décongeler avant de la mettre dans sa boîte repas avec un yaourt et/ou un fruit. Cela va faire 6 ans qu'on a mis ce système en place et il est ravi et moi aussi car cela ne me prend pas plus d'une heure par quinzaine pour cuisiner entre 8 et 12 repas pour faire tourner rapidement les stocks.

Cuisiner en quantité ou s'avancer au quotidien ?

J'ai aussi préparer certains plats en grandes quantité (gratin, lasagne, carry indien, bolognaise, ...) pour les congeler et les ressortir les soirs de flemme ou quand on est vraiment dans le jus. Auparavant, on aurait eu tendance à commander mais on s'est rendu compte que c'est toujours ces jours-là où la livraison a du retard et au final, on est énervé, les petits sont fatigués et on n'apprécie pas le repas.

Récemment, j'ai même essayer de consacrer 15 min chaque soir pour préparer le dîner, l'idée étant qu'on avance la préparation du repas du lendemain en même temps qu'on réchauffe le repas du jour. Une organisation qui me plaisait mais avec du recul, elle a un gros désavantage. On doit pouvoir obligatoirement passer chaque jour un moment en cuisine.

Des idées de menus

Le sujet intéresse beaucoup les blogueurs et certaines se sont spécialisées dans la création de menus comme Sandra qui propose un menu chaque semaine et cela depuis près d'un an. Vous trouverez aussi plusieurs livres qui expliquent ce concept et proposent des menus par saisons.

Meal prep, le grand retour ?

Me voila donc revenue à donner une nouvelle chance au meal prep. J'ai eu envie de réessayer mais en adaptant à ma façon de vivre. Je prépare mes menus en fin de semaine avant d'aller faire mes courses. Je ne passe pas 2h en cuisine le dimanche préférant consacrer mon temps à ma famille. Je ne prépare que 3 plats dont une soupe ce qui me permet d'avoir 4 repas de prêt pour la semaine. En cuisinant plusieurs plats en même temps, c'est un vrai gain de temps.

Je m'explique : hier, j'ai cuisiné une sauce bolognaise (pour un grand plat de lasagne) et du poulet en sauce pour une soirée fajitas (à l'aide d'une préparation du commerce). J'ai aussi préparé une soupe de brocolis que je servirais avec des friands que j'ai au congélateur. Un soir, on mangera une omelette avec une salade et du pain. Je me retrouve donc avec 4 repas de prêt pour cette semaine. Youpiii !

Je ne sais pas si je ferais cela chaque semaine mais pour le moment j'y trouve pas mal d’avantages.

Partager cet article

"Meal Prep" ou comment je prévois mes menus à l'avance !

Publié le par Léa

Comme on a décidé de faire plus attention à la qualité de notre alimentation, je me suis mise en tête d'être un peu plus prévoyante et organisée dans ma façon de cuisiner. Jusqu'à présent, je le faisais déjà mais uniquement pour les déjeuner de Ko. Je ne vois que des avantages à anticiper mes menus. Certes, au début, ça peut sembler compliqué mais on prend rapidement l'habitude.

L'avantage de prévoir ses menus :
  • Gagner du temps
  • Eviter le gaspillage
  • Manger varié et équilibré
  • Contrôler son budget "alimentation"

L'idée n'est pas forcément de prévoir tous ses menus de A à Z mais c'est toujours plus agréable de pas devoir réfléchir chaque soir à ce qu'on va pouvoir préparer [ ouvrir le frigo, le congél, les placards puis réfléchir à comment assembler ce qu'on y trouve puis râler parce que "si j'y avais pensé, j'aurais sorti ce morceau de viande du congel ce matin"]. Au final, on prépare des oeufs et du pain parce que c'est rapide et qu'on a pas envie de chercher plus loin.

Je passe environ 2h tous les 15 jours (vaisselle comprise) à cuisiner pour la quinzaine. Je fais le point chaque week-end pour refaire le stock de produits frais et, il me faut rarement plus de 15 min chaque soir pour préparer le repas (du soir et les déjeuners du lendemain).

Une poêlée de légumes

Il est difficile de calculer la quantité exacte de légumes pour faire une poêlée alors j'en prépare toujours un peu plus que j'assaisonne juste de sel et d'ail. Du coup, j'accomode une même poêlée soit avec des nouilles sautées façon asiatique. J'aime ajouter juste du blanc de poulet à mes légumes pour un dîner léger. Je congèle le restant poulet/légumes que je ressors pour le déjeuner. Il me suffit alors de mélanger avec des pâtes semi complètes pour un repas plus rassasiant.

De cette manière, avec ma poêlée (2 carottes, 2 courgettes, 1 oignons, 1 poignée d'épinards surgelés, 1 poignée de champignons surgelés), j'ai préparé 3 repas différents.

Un poulet rôti

Cuisiné en cocotte, avec des échalotes et quelques légumes, c'est un repas délicieux. Je mixe les légumes restant pour en faire une soupe, je récupère une partie du blanc que j'effiloche pour mettre dans un bouillon (préparé avec la carcasse) avec des vermicelles. Le restant du poulet est découpé en morceaux pour l'intégrer dans une quiche poulet/épinards mais aussi dans un plat de riz sauté aux légumes ou dans des courgettes façon "pizza".

Lasagnes, gratin et cie

Ce week-end, on a envie de lasagnes et ça prend un peu de temps à préparer alors pourquoi ne pas doubler les quantités et en congeler une partie pour une autre fois. On profite aussi du four allumer pour préparer un gratin de choux-fleur et pommes de terre qui se conserve 2/3 jours au frigo. Au moment de passer à table, on le repasse quelques minutes au four pour le réchauffer et faire gratiner. On peut aussi glisser une fournée de muffins qui seront parfaits pour le petit déj'.

"Meal Prep" ou comment je prévois mes menus à l'avance !

A force, on devient astucieux et on s'amuse à décliner, recycler et préparer des repas toujours aussi gourmands et équilibrés !

Partager cet article

S'organiser pour manger équilibré !

Publié le par Léa

... ou simplement s'organiser pour ne pas s'arracher les cheveux quand l'heure de préparer le repas approche. Je dis ça en pensant aux éternelles questions qui reviennent si souvent avant chaque repas "Y'a quoi pour le dîner ?" "Vous avez envie de manger quoi ce soir ?" Qui n'a pas vécu ces moments de solitude seule devant son frigo ouvert en attendant que comme par magie une idée surgisse du fin fond du bac à légumes (et ça c'est les jours où il est plein).

Alors ça peut paraître étrange de me voir me poser ce type de questions quand on sait que mon mari m'embête souvent en répétant que l'organisation, le rangement et le ménage sont mes hobbies. Il peut parler, c'est lui qui fait le ménage ;).

J'ai pourtant déjà mis en place une organisation "de folie" pour les déjeuners que Ko amène chaque jour au travail. Il n'est pas du genre difficile et avec sa culture réunionnaise, il adore manger des carry et autres plats rapides à préparer qui mijotent au coin du feu. Cela ne me prend pas plus d'une heure de préparation (vaisselle comprise) pour 2/3 semaines de plats préparés. Je cuisine les produits frais que je portionne puis congèle. Je prépare aussi en stock de morceaux de poulet (cuisse, blanc) marinés que je cuis avant de congeler.

Ainsi chaque soir, il choisi son plat pour le lendemain, le décongèle et prépare l'accompagnement (riz, pâte, légumes, ...) si nécessaire. Avec un laitage et un fruit / compote, il a un repas équilibré et rassasiant pour le déjeuner. J'aime le voir parfois hésiter dans son choix, le sourire aux lèvres. Il fini par se décider en disant qu'il sait déjà ce qu'il choisira le lendemain !

Même si j'aime vivre dans un environnement organisé (qui reste indispensable à mes yeux puisque je travaille de chez moi), j'ai encore beaucoup de mal à adapter cela à mes menus du soir, préférant me laisser guider par l'envie du moment. Je me contente alors d'une cuisine d'assemblage. Ce n'est pas encore la meilleure des solutions mais j'essaye de préparer des plats gourmands et sains qui facilitent la digestion pour favoriser une bonne nuit de sommeil.

Partager cet article