budget alimentaire

Tajine tunisien au thon

Publié le par Farinaz

Je n'avais jamais eu l'occasion de préparer ce plat, présent sur les tables, durant le mois du Ramadan. On pourrait le comparer à une tortilla ou simplement à une grosse omelette mais je trouve cela un peu réducteur vu les saveurs qui composent ce plat. Attention à ne pas le confondre avec le plat en terre cuite (tagine) qui donne son nom au plat en sauce maghrébin.

J'avais quelques pommes de terre nouvelles à passer alors j'ai préparé la version qui me semble la plus classique. Je peux vous dire que c'est simple, rassasiant et super bon comme plat unique avec une salade. On a beaucoup aimé.

Tajine tunisien au thon

Pour 4 personnes

2 grosses pomme de terre - 1 oignon haché - 8 oeufs - 1 boîte de thon - 4 portions de vache qui rit - 1 poignée de fromage râpé - 2 cas de persil ciselé - 1/2 cac de curcuma - 1 cac de paprika - sel et poivre du moulin.

Eplucher et couper les pommes de terre en dés. Les faire cuire dans un peu d'huile végétale. Réserver. Faire fondre l'oignon dans un filet d'huile avec une pincée de sel et réserver.

Dans un saladier, battre les oeufs puis ajouter le thon égoutté, la vache qui rit coupée en petits morceaux, le fromage râpé, le persil et les épices. Bien mélanger puis incorporer les pommes de terre et l'oignon.

Déposer la préparation dans un plat huilé et enfournez environ 25 min dans un four préchauffé à 180 °C (Th.6). Servir tiède avec du piment ou une bonne sauce tomate.

Bon Appétit !

Partager cet article
Repost0

5 astuces pour gagner du temps en cuisine au quotidien

Publié le par Farinaz

Au quotidien, on a l'impression que je cuisine beaucoup et très diversifié. Ce n'est pas faux en partie au vue de mon activité cependant à y regarder de plus près, on peut se rendre compte que tout cela n'est avant tout qu'une question d'organisation et de gestion de mon temps.

Aujourd'hui, je vous partage 5 astuces que j'utilise au quotidien pour me simplifier la vie en cuisine et gagner du temps au quotidien.

Le congélateur

Dans la liste de mes meilleurs ami, je vous présente le congélateur. Un de mes indispensables "gain de temps". Dès que je rentre des courses, je lave, coupe et hache mes herbes et l'oignon nouveau que je conserve au congélateur dans un sac zip. C'est un vrai gain de temps au moment de préparer les repas.

Il contient également des légumes surgelés, quelques pâtons de pâtes (maison ou pas) et un peu de viande et poisson, histoire de toujours pouvoir préparer quelques repas rapidement.

Mon mini robot

Avec les années, j'ai appris à tirer parti des robots pour cuisiner tous les repas et mon mini robot magimix est toujours sur mon plan de travail. Un vrai gain de temps pour couper, hacher et mixer au quotidien (d'une simple salade à une pâte à gâteau, c'est mon atout rapidité). Après un passage sous l'eau, il retourne sur son socle pour une prochaine utilisation.

Bien choisir les recettes ...

Le choix des recettes est important pour gagner du temps, on va préférer des plats qui peuvent se conserver au moins 48h au frigo. Les plats en sauce, les gratins qu'on aura juste à parsemer de fromage avant de gratiner au four sont des plats qui s'y prêtent bien.

... et les ingrédients

Je fais en sorte d'avoir des ingrédients communs, histoire de ne pas multiplier les courses et pouvoir réutiliser les même produits sans gâchis. Par exemple, un oignon haché ou une boîte de tomates concassées pourront être utiles pour préparer en parallèle des tomates farcies et un carry de viande hachée  par exemple.

Cuisiner en double

Préparer un ou deux plats de lasagnes prend le même temps tout comme cuisiner un carry poulet pour 4 ou 8 personnes alors je multiplie les quantités et congèle. Je suis bien contente d'avoir un ou deux plats prêts pour une semaine ou j'ai pas envie ou j'ai pas le temps de cuisiner ... encore plus quand je suis dans une semaine sans course ;)

Comme j'ai tendance à le répéter, il n'est pas nécessaire de tout changer du jour au lendemain. Un pas après l'autre, on fait en sorte de faire évoluer nos habitudes et puis après tout, tout changement prend du temps :)

Partager cet article
Repost0

Gestion et organisation des stocks

Publié le par Farinaz

Mes articles organisation, budget, économie sont toujours source d'échanges très enrichissants. Je sais que certains d'entre vous ne veulent pas étaler leur vie privée en commentaires alors je reste disponible pour répondre par mails et vous apporter mon aide (dans la mesure de mes capacités) et je suis heureuse de voir que mes conseils en aident certains.

Et justement, durant l'un de ces échanges, le sujet de mes stocks et de mon organisation de mes placards a été évoqués. Et ma réponse a surprise mon interlocutrice quand je lui ai expliqué que je n'avais pas de stocks (ou presque).

Je crois que la période confinement m'a permis de prendre conscience de ce sur stockage que je pouvais faire par peur de manquer. L'excuse des offres promotionnelles me confortaient dans ma façon de faire sauf qu'il m'a fallu des semaines pour terminer certains produits achetés en quantité notamment ceux achetés durant cette période. Aujourd'hui, je n'ai que ce dont j'ai besoin pour tenir une semaine, dix jours. toute mon épicerie sèche tient dans ce placard. Il me reste même de la place pour les produits que je reçois dans le cadre de mon travail.

Je sais que c'est à la mode de créer des placards remplis de denrées alimentaires en exposant joliment ces bocaux "de vrac". Moi-même, j'adore regarder ce genre de vidéos mais cela n'a pas de sens dans ma conception des choses.

Même si j'ai quelques boîtes alimentaires que j'avais acheté pour conserver mes farines (merci les vers), je n'investis plus dans ce genre de produits tellement il me semble simple et évident de recycler les bocaux que j'ai en ma possession.

J'ai désormais une petite collection de pots vides de purée de pommes Carrefour (ceux avec le couvercle bleu) qu'on adore à la maison et pour les petits formats, je réutilise les pots d'olives et autres condiments à couvercle doré. Pour les soupes, j'ai des bouteilles de jus de fruits qui sont très jolies. Et ça me suffit pour conserver mes aliments.

Mon seul petit craquage a été cette dymo que j'ai eu à petit prix, histoire de changer de mes étiquettes blanches que mon petit s'amuser à décoller. Imaginer mon agacement quand j'ai mis de la farine de riz complète pour préparer un pain. Grrr !

Vous l'avez compris, il est possible de s'organiser un petit garde-manger tout mimi avec ce que l'on a sous la main et pourquoi s'en priver !

Partager cet article
Repost0

S'adapter pour économiser sur ses courses

Publié le par Farinaz

La vie et les habitudes de vie évoluent. Avec la situation actuelle, on a appris à s'adapter à faire évoluer nos façon de faire pour côtoyer moins de gens et gagner du temps.

Et si on tentait le Drive ?

De cette période compliquée, j'en ai gardé les courses au Drive même si malgré tout j'aime aller discuter et échanger avec mes commerçants de quartier dont certains ont même leurs enfants dans l'école des miens. Il n'y a pas mieux pour découvrir et apprendre que de se tourner vers des artisans passionnés.

Nouvelle routine 

Chaque vendredi, je fais le point sur mes placards, en découle un menu et une liste de courses. Mon mari récupère le drive le jour suivant en récupérant mon grand au sport. Je me réserve aussi une petite somme pour les produits frais (pain, fromage, fruits et légumes) sachant que je n'achète de la viande et du poisson qu'environ une fois par mois que je stock au congélateur.

S'adapter chaque semaine

C'est en préparant ma semaine à venir que je me suis rendue compte qu'on avait zappé de préparer un certain nombre de plats dont on avait envie ces dernières semaines. Et surtout que j'avais tous les ingrédients sous la main pour les cuisiner comme ces boules de mozzarella que j'avais acheté lors d'une promo dans l'idée de faire une pizza. 

C'est le message que j'essaye de passer. Ne pas rester figer et s'adapter selon les contenus des placards est me semble t-il la base pour économiser et éviter le gaspillage et surplus alimentaire. 

Question d'habitude ?

Je sais que faire des menus peut paraître contraignant et ce n'est pas l'exercice que je préfère. Pour me soulager, j'ai imprimé un calendrier mensuel où je note ce qu'on a mangé chaque jour, cela me permet d'y jeter un coup d'oeil les mois suivants pour me donner des idées. J'y met une annotation quand il s'agit de nouveaux plats pour savoir si cela nous a plu (sachant qu'avec des petits en bas âge, ça change tous les jours).

Mais une fois que c'est fait, je n'ai plus besoin d'y penser. Je le suis sans forcément me fixer de jour pour chaque repas mais je sais qu'avec ce que j'ai, je peux faire ses plats-là et ça c'est une charge mentale en moins je vous assure.

Et vous quel est votre astuce pour réduire votre budget course ?

Partager cet article
Repost0

Budget alimentaire, je réponds à vos questions #1

Publié le par Farinaz

Je suis la première étonnée de l'engouement que suscite mes articles sur le budget alimentaire et il ne se passe pas un mois sans que je ne reçoive une question à ce sujet. Je prends le temps de répondre sachant que je n'ai aucune qualification sur le sujet. Je partage avant tout mon expérience personnelle et les modifications que j'ai pu apporter à mon budget familial au fil du temps.

Certaines questions me semblent pourtant pouvoir intéresser un plus grand nombre alors je me permets de les partager sur le blog (toujours sous le couvert de l'anonymat).

1 - Je suis maman de 3 enfants en bas-âge, mon mari est chauffeur routier depuis peu et ne reviens que le week-end. Je fais mes courses chaque mois mais je retourne au supermarché plusieurs fois par semaine pour compléter. Il me manque toujours quelque chose! Peux-tu m'apporter ton aide ?

Je suis comme toi, je fais un plein une fois par mois. Je prends au drive tous les produits lourds (lait, eau, jus, ...) ainsi que les conserves, les produits non périssables et les produits d'hygiène qui me serviront durant tout le mois. Je prends tout le nécessaire pour le petit dernier (couches, lingettes, lait en poudre, ...).

Je passe à la boucherie et la poissonnerie tous les 2 mois et je congèle. Le primeur, c'est tous les 15 jours. Du coup, je n'ai plus qu'à compléter une fois par semaine avec ce qui me manque en fonction de nos envies et du menu établi. Et s'il me manque quelque chose, ben tant pis pour moi. Je m'arrange au mieux et j'attends la semaine suivante.

Le drive à l'avantage de te permettre de gagner du temps car on a tendance à souvent prendre les mêmes produits donc cela ne prend que quelques minutes pour établir sa liste. On contrôle également le montant des achats. Il te manquera certainement des choses au début, n'hésites pas à les noter sur ta liste de course de la semaine suivante et au fil des semaines, tu verras cela deviendra une habitude.

2 - Je suis en couple avec des jumeaux de 8 mois et j'ai l'impression d'être à la ramasse niveau organisation des repas. Tu parles souvent de faire des menus pour gagner du temps et faire des économies mais je ne vois pas pas comment m'y mettre. 

Déjà, ne te mets pas la pression. Les choses vont se mettre en place avec le temps. Je ne sais pas si tu cuisines pour tes enfants ou si tu achètes des plats pour bébé. Moi, je mixais les deux et c'est une charge mentale en moins. Quand je cuisinais pour mes fils, je faisais toujours en quantité pour deux ou trois repas et tout ce qui était légumes, je prenais chez Picard notamment les purées natures qui sont une bonne base pour les touts petits. Tu ajoutes de la viande, du poisson ou un morceau d’œuf et le repas est prêt.

Pour les parents, je sais qu'on mange sur le pouce quand on peut. Entre le boulot et les enfants, on préfère souvent dormir plutôt que de passer du temps à cuisiner. Nous, on s'obligeait à se mettre à table tous les jours et à faire en sorte de s'installer ne serait-ce que 20 min pour se retrouver. On a eu notre période soupe en brique et viande froide, pain et fromage. Un repas qui cale et plutôt économique.

Je me doute qu'avec des jumeaux, tes journées sont déjà bien remplies alors personne ne t'en voudra si tu fais dans la simplicité. Tu trouveras ensuite une routine qui te cconviedra mais rien ne presse.

Voilà 2 cas concrets qui illustrent bien ce que j'essaye d'expliquer dans mes articles sur l'organisation et le budget alimentaire. Chaque famille est unique et a des besoins qui lui sont propres. Certains conseils peuvent nous aider et faciliter notre quotidien mais le plus important est de prendre du recul et faire évoluer notre routine suivant nos besoins. Ca prend parfois un peu de temps pour installer et ajuster certaines habitudes mais voir que l'on peut se faire plaisir sans se prendre la tête tout en restant dans le budget est tellement agréable.

Bonne journée !

Partager cet article
Repost0

Mijoté d'agneau aux pois chiches

Publié le par Farinaz

J'affectionne ce type de recette "du placard" qui se prépare en quelques minutes. Après on laisse la cocotte-minute travailler et on obtient un repas complet en 30 min chrono.

Cette recette est du genre économique car j'ai utilisé des pois chiches secs que j'ai fait tremper toute la nuit ainsi que des morceaux de poitrine d'agneau que j'avais au congélateur. C'est un morceau très bon marché avec beaucoup de goût surtout quand on le prépare en plat mijoté. J'utilise également un mélange d'épices du commerce qui permet d'apporter beaucoup de parfum à ce plat.

Mijoté d'agneau aux pois chiches

Pour 4 personnes

350 g de poitrine d'agneau (4/5 morceaux) - 1 cas de purée d'ail - 1 oignon - 300 g de pois chiches réhydratés - 2 cas de raz el hanout - 1 cac de cumin - 1/2 boite de tomates concassées - Bouillon de légumes (env. 25 cl) - 1 cas de coriandre hachée - 1 cas de persil haché - sel et poivre du moulin - jus de citron.

Dans une cocotte-minute, faire revenir les morceaux de viande avec de l'ail et du sel dans un filet d'huile. Ajouter l'oignon émincé et poursuivre la cuisson quelques minutes avant d'incorporer les pois chiches et les épices. Bien mélanger avant d'ajouter les tomates et le bouillon de légumes à hauteur. Ajouter les  herbes puis porter à ébullition. Cuire sous pression 25 min puis éteindre le feu. Vérifier la cuisson des pois chiches et si nécessaire prolonger la cuisson. Vérifier l'assaisonnement puis servir bien chaud avec par exemple des coquillettes.

Bon Appétit !

Partager cet article
Repost0

Booster ses plats avec les mélanges d'épices, prêts à l'emploi.

Publié le par Farinaz

Il suffit parfois d'un rien pour apporter une touche nouvelle à un plat. Et pour éviter la lassitude, ajouter des épices dans une marinade, un plat ou simplement pour rehausser un plat de pâte, c'est parfois la solution.

D'origine indienne et adepte de la cuisine épicée, je suis une convertie. Je possède d'ailleurs une grande variété d'épices dans mes placards dont je fais tourner le stock très régulièrement. Certaines sont indispensables dans ma cuisine notamment la coriandre, le cumin, le curcuma, le piment rouge en poudre ou encore le garam massala. Normal, me direz-vous, puisqu'il s'agit des épices de base de la cuisine indienne.

Et à côté de ça, j'entrepose mes nouveaux meilleurs amis que j'ai récemment adopté pour une cuisine du quotidien rapide et parfumée :  les sachets de mélanges d'épices prêts à l'emploi.

Depuis quelques temps, on voit se multiplier ces petits sachets de mélanges d'épices qui sont parfaits pour agrémenter des plats sans pour autant s'encombrer d'un nombre incalculable d'épices qu'il faudrait apprendre à doser puis stocker pour une utilisation future et incertaine. J'aime que ce soit des petites quantité (env. 20g) ce qui représente à peu près deux repas familiaux.

Bref, vous l'avez compris, ces sachets sont un bon compromis pour agrémenter ses plats et éviter la monotonie de la cuisine du quotidien.

Partager cet article
Repost0

Cuisse de poulet aux saveurs asiatiques

Publié le par Farinaz

Je prépare fréquemment du poulet au four, souvent des cuisses bien plus pratique à cuisiner. Les garçons raffolent des pilon et mon mari emporte les hauts de cuisse pour le déjeuner. L'autre avantage, c'est que je peux en congeler une partie pour un autre jour.

Je ne manque généralement pas d'idées pour mariner mon poulet mais là, c'est une recette d'Anne qui m'a attiré via Instagram. Je l'ai adapté car je n'avais pas tous les ingrédients sous la main mais elle fait désormais parti de mon répertoire de recettes de poulet au four.

La recette est simple et donne un poulet bien juteux et parfumé avec un jus bien gourmand, idéal avec des coquillettes ou de la purée. Je dis ça ....

Cuisse de poulet aux saveurs asiatiques

Pour 4 personnes

3 cuisse de poulet - 1 cas d'ail haché - 1 cac de gingembre haché - 2 cas de jus de citron vert - 1 cas de miel - 1 cas de sauce poisson (Nuoc Mam) - 1 cac de sauce Sriracha - 1 cas d'huile de tournesol - 1 cas de feuilles de coriandre ciselée.

Couper le poulet en séparant le pilon du haut de cuisse. Réserver. Dans un bol, mélanger tous les ingrédients de la sauce et mettre le poulet à mariner à l'intérieur. Laisser mariner 30 min à température ambiante puis enfourner 40 min dans un four préchauffé à 200 °C (th.5/6). Parsemer de coriandre à la sortie du four.

Bon Appétit !

Partager cet article
Repost0

5 astuces pour être des économes écolos en cuisine

Publié le par Farinaz

Des commentaires de mon entourage et même sur les réseaux sociaux me font me rendre compte que certaines astuces que j'applique au quotidien sont méconnues alors pourquoi ne pas en faire un petit article et les partager sur le blog.

1/ Agrumes

Je préfère les citrons frais plutôt que le jus déjà en bouteille. Une fois pressés, vous pouvez conserver le jus des citrons pendant des semaines dans une bouteille en verre au frais. On ne jette pas les écorces mais on les ajoutent dans une bouteille de vinaigre ménager pour le parfumer.

2/ Pain et viennoiserie

Il vous reste un morceau de pain, conservez-le dans un sac zip au congélateur et dès que le sac est plein, vous pouvez préparer un pudding de pain, des croûtons ou simplement une chapelure maison.

3/ Herbes fraîches

Je prends le temps d'effeuiller mes bouquets d'herbes fraîches. Je lave les feuilles puis les essorent avec mon essoreuse à salade avant de les conserver en partie dans une boîte en verre recouverte de papier absorbant au frigo. Je conserve l'autre partie au congélateur. Je garde les tiges (fines) pour les ajouter dans une soupe de légumes.

4/ Poivrons et gros piments

Je ne suis pas une grande consommatrice de poivrons et autres gros piments mais j'aime bien en avoir sous la main pour garnir mes omelettes. Alors, je les lavent avant de les couper en rondelles et direction le congélateur.

5/ Un tour au four

Des légumes qui font la tête ? Je les coupent en morceaux et une fois assaisonnés avec de l'huile d'olive, de l'ail en poudre, du paprika, du sel et du poivre, direction le four. Après cuisson et un passage au mixeur, on obtient une délicieuse soupe qu'on peut agrémenter de crème, beurre ou de fromage à tartiner.

A votre tour, n'hésitez pas à partager vos trucs et astuces en commentaires !

Partager cet article
Repost0

Brioche à la farine de seigle

Publié le par Farinaz

Le week-end dernier, mon grand m'a réclamé une brioche. Je ne me suis pas fait prier pour en préparer une car la précédente ne m'avait pas convaincue (alors que lui avait adoré). je mets ça sur le dos du changement de température. Je me suis alors lancée dans la préparation de ma pâte sans vérifier si j'avais bien tous les ingrédients sous la main. Pff, j'ai terminé mon dernier paquet de farine T.65 et plus de stock. 

J'ai donc choisi d'ajouter de la farine de seigle. On aime beaucoup les viennoiseries que je prépare avec une pâte levée et feuilletée avec cette même farine alors je me suis dit pourquoi pas. Alors même si la mie est un peu plus dense, je vous assure que cette recette vaut le détour. Le seigle apporte du goût à cette brioche sans être pour autant écoeurante. 

Je pense d'ailleurs essayer de préparer une brioche roulée avec cette pâte. Vous en pensez quoi ?

Brioche à la farine de seigle

Pour une belle brioche familiale

15 g de levure fraîche - 3 cas à soupe de lait (t° ambiante) - 215 g de farine de blé (T.65) - 85 g de farine de seigle - 1 cac de sel - 90 g de sucre - 3 oeufs - 100 g de beurre fondu - 1 oeuf (pour la dorure).

Dans la cuve du batteur, mettez la levure diluée avec le lait puis recouvrir avec la farine, le sel, le sucre et les oeufs entiers. Mélanger doucement avec le fouet plat ou un crochet. Au bout de 5/6 min, ajouter progressivement le beurre fondu et refroidi. La pâte sera alors assez collante. Réservez 1h30 sous un linge à température ambiante. Dégazer la pâte et réserver une nuit au frais dans un récipient bien fermé [attention, la pâte va doubler de volume et sera plus facile à travailler].

Le lendemain, diviser la pâte en 4 morceaux puis former des boules. Déposer dans un moule puis réserver à couvert pendant 2h à température ambiante [la pâte va doubler de volume]. Badigeonner votre brioche d'oeuf battu avec une pincée de sel. Si vous le souhaitez, vous pouvez saupoudrez de sucre en grain. Enfournez 25/30 dans un four préchauffé à 180°C (Th.6). Surveillez la cuisson.

Laisser tiédir avant de démouler et refroidir avant de couper.

Bon Appétit !

Partager cet article
Repost0

1 2 > >>