Budget alimentaire : Une semaine sans courses

Publié le par Lea

Le pôle alimentaire a toujours été élevé à la maison, on aime cuisiner, manger et on n'imagine pas se restreindre quand on parle de nourriture. Et pourtant, on a (l'air de rien) réduit notre budget course de 30% en un an, ce qui n'est pas rien.

Le confinement de mars dernier m'a fait prendre conscience de nos habitudes de consommation. Et j'avoue que jusque là, même si je faisais attention à mon budget course, je n'avais pas conscience de notre manière de consommer. J'achetais trop de peur de manquer alors que cela n'était pas nécessaire. Par exemple, mon stock de légumineuses en conserve ne baissait jamais alors que j'en cuisine plusieurs fois par semaine, aller comprendre.

Faut savoir que je prépare les déjeuners de mon mari, les miens mais aussi que mon grand rentre certains midis déjeuner à la maison. Je prépare aussi les dîners, les goûters ainsi que les repas du week-end. Ce qui reste similaire au nombre de repas préparés pendant le confinement.

En suivant quelques mamans sur Youtube, j'ai commencé à modifier ma façon de faire et aujourd'hui, le sujet ne me donne plus de sueurs froides. Je sais budgétiser et organiser mes placards pour avoir de quoi cuisiner toute la semaine tout en faisant plaisir à ma famille.

Parmi nos nouvelles habitudes, j'ai introduit le concept de "la semaine sans courses" dans notre quotidien. Une semaine dans le mois, je ne fais pas ou peu de courses. C'est souvent l'avant-dernière semaine du mois. Le choix peut sembler arbitraire mais j'ai remarqué que c'est à cette période que mon congélateur est plein de plats que j'ai pu cuisiner en début de mois alors on a de quoi faire. C'est une semaine où je cuisine moins. C'est aussi l'occasion de faire tourner les stocks et éviter le gaspillage. Je me demande même si ce n'est pas la semaine la plus équilibrée du mois.

Prendre conscience me semble être le premier pas quand on a envie de changement et en terme de consommation en général, la situation actuelle nous pousse à revoir nos besoins "réels" et notre façon de consommer. Un pas après l'autre, je fais en sorte de faire évoluer mes habitudes et puis après tout, tout changement prend du temps :)

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article