750 grammes
Tous nos blogs cuisine Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

40 articles avec tours de main et astuces

Organiser son temps de cuisine - Pétisses (galettes de pomme de terre à la viande hachée)

Publié le par Léa

Avec le froid qui revient, mon mari m'a demandé de lui préparer des plats chauds à apporter au travail. Et oui, quand il fait froid les sandwichs et les salades, très peu pour lui (comme je le comprends !). Alors on a un deal : il s'occupe tout seul des corvées ménagères et moi, je profite de ce temps pour lui préparer des barquettes individuelles que je congèle. Cuisiner ou aider à faire le ménage, une décision tellement difficile à prendre vous ne trouvez pas ?

On se débrouille alors pour faire nos courses la veille en passant chez le boucher et dès le lendemain, je consacre 2h de mon temps à préparer un certain nombre de plats. Comme ça,  selon son envie, il choisi et décongèle un plat. Si nécessaire, il se prépare un accompagnement. Le plus souvent, il s'agit de cuire du riz au rice cooker donc rien de très compliqué. Avec un yaourt, un fruit ou une compote, il a un menu complet et gourmand pour son déjeuner du lendemain.

Je prépare environ 4 à 5 plats différents sachant que j'en profite pour cuisiner notre dîner du jour. Cette fois-ci, j'ai préparé un rougail saucisse avec des saucisses de veau et un carry poulet. Ces deux plats sont réunionnais et ont une base commune donc je les cuisine en paralèlle pour un vrai gain de temps. J'ai ensuite lancé un poulet à l'indienne (avec des tomates et des épices), un carry de bifteak cuit à la cocotte minute pour rendre la viande bien tendre et un carry de viande hachée avec des pommes de terre et des petits pois. Des recettes qu'il aime beaucoup et qui font parties de notre culture culinaire. Elles sont donc faciles et rapides à préparer pour moi puisqu'une fois lancées, il s'agit juste de laisser mijoter sur le coin du feu. C'est fou ce qu'on peut faire avec un peu d'organisation !

Comme il me restait des pommes de terres cuites de la raclette de la veille, j'ai gardé un peu de viande hachée crue pour préparer ces galettes qu'on appelle pétisses. C'est aussi un plat indien qu'on accompagne souvent d'un condiment pimenté à base de citrons confits mais aussi de pâte de piments.

Organiser son temps de cuisine - Pétisses (galettes de pomme de terre à la viande hachée)

Pétisses : Galette de boeuf et pomme de terre

pour 12 galettes

150 g de viande de boeuf hachée - 2 petites pommes de terre cuites et épluchées - 1 petit oignon haché - 1 cuil. à café de purée d'ail - 1/2 cuil. à café de purée de gingembre - 1/2 cuil. de garam masala - 1/4 de cuil de curcuma - 1/4 de cuil. de piment rouge en poudre - sel - 1 cuil à soupe de feuilles de coriandre hachée - 1 oeuf battu - de la farine.

Bien mélanger la viande, les pommes de terre réduites en purée, l'oignon, l'ail, le gingembre, les épices et la coriandre. Réalisez des boules de la taille d'une grosse noix. Aplatissez-les pour faire des galettes pas trop épaisses. Passez dans la farine puis l'oeuf battu. Faites chauffer un bon fond d'huile dans une poêle et faites cuire les galettes en le retournant régulièrement. Elles doivent être dorées mais à feu moyen pour laisser le temps à la viande de cuire. Déposez sur un papier absorbant puis laissez tiédir avant de servir en apéritif ou en entrée avec une salade.

Partager cet article

Repost0

Cuisine indienne : ail, gingembre ou les deux ?

Publié le par Léa

Le combo ail / gingembre fait parti de la base d'un grand nombre de plats indiens. Dans du ghee (beurre clarifié), on fait dorer un oignon avant d'ajouter de l'ail et du gingembre puis les épices, les tomates fraîches, le concentré de tomate et on laisse cuire quelques minutes ... et voilà, vous avez préparé la sauce de base d'un bon curry indien.

Vous pouvez trouver des purées d'ail et de gingembre déjà prêtes dans des magasins spécialisés mais je préfère la version maison qui a plus de saveurs à mon goût. Jusqu'à récemment, je remplissais mes pots quand j'allais voir ma grand-mère qui en grande cuisinière  en a toujours pour me dépanner mais contrairement à elle, je ne cuisine pas aussi souvent indien à la maison donc un petit pot de chaque me permet de tenir quelques semaines.

J'achète mon ail en grande quantité au marché et je l'épluche tranquillement en regardant la télé. Cela prend un peu de temps mais par la suite, je suis tranquille pour plusieurs mois. Je dépose mes gousses épluchées sur un plaque que je passe quelques heures au congélateur puis direct dans un sac congélation. Dès que j'en ai besoin, je sors une poignée que je mets à décongeler avant de préparer ma purée.

Pour le gingembre, c'est plus rapide à condition de prendre de petits rhizomes qui contiennent moins de fibres et sont donc plus facile à mixer. Il m'arrive de mélanger les variétés de gingembre quand j'en ai la possibilité. J'adore notamment le gingembre mangue que l'on trouve dans les îles.

Ces préparations se conservent très bien dans le bas du frigo pendant plusieurs mois et, c'est un vrai gain de temps dans la préparation de vos plats au quotidien. Vous comprenez mantenant pourquoi je parle en cuillères à café quand je donne les dosages pour l'ail et le gingembre :)

        

Purée d'ail

Ail - eau - sel

Epluchez l'ail. Mixer puis ajoutez juste assez d'eau tiède et une pincée de sel pour obtenir une pâte épaisse. Conservez au frais dans un pot hermétique.

Gingembre haché

Gingembre - eau - sel

Grattez le gingembre avec une cuillère à café pour l'éplucher. Coupez en morceaux et le mixer avec juste assez d'eau tiède et une pincée de sel pour obtenir une pâte épaisse. Conservez au frais dans un pot hermétique.

Partager cet article

Repost0

Technique de cuisson : la friture

Publié le par Léa

Quand on parle de friture, on pense à quelque chose de riche et de gras. On a d'ailleurs pas tout à fait tord car pour obtenir cette belle couleur dorée, les molécules d'eau laissent place aux molécules de graisse qui rendent ainsi les préparations croustillantes.

Pour ma part, ce n'est vraiment pas le moyen de cuisson vers lequel je vais instinctivement me tourner, lui préférant d'autres techniques. Ma grand-mère m'a pourtant démontré qu'il suffit de faire attention pour obtenir un résultat gourmand et peu gras.

Choisir sa friteuse ...

Pendant un temps, j'ai utilisé une friteuse électrique qui permet de gérer la température mais je n'ai pas adhéré à cet appareil : trop galère à utiliser, à nettoyer et même à ranger (mauvais choix d'appareil peut-être). Du coup, je suis revenue à une version basique : une bassine en inox sans revêtement de chez Beka (je suis une fan de cette marque) qui va sur tous types de feux. Cela me semble suffisant vu le nombre de fois que je l'utilise.

Technique de cuisson : la friture

... et son huile

Mon huile, je la choisi en bouteille de 2L, c'est la frial de Lesieur qui me convient bien. Après chaque bain de friture, je filtre mon huile refroidie et la remets dans la bouteille à l'aide d'un entonnoir. Je fais ensuite une marque sur la bouteille, c'est comme ça qu'au bout de 6/8 utilisations, je sais qu'il est temps de jeter l'huile. Une fois lavé, je range ma friteuse au fond du placard jusqu'à la prochaine fois.

Même si je ne suis pas une adepte de la friture, elle me semble indispensable dans la cuisson de certaines préparations néanmoins, il faut garder à l'esprit que les aliments cuits dans un bain d'huile sont moins digestes et favorise la prise de poids. Il faut donc en consommer que de façon occasionnel.

Partager cet article

Repost0

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>