Une virée gourmande à Marrakech (Partie 2)

Publié le par Léa

A la recherche de la recette de ce bouillon d'escargots ?


Récemment, je partageais ma vision des souks de Marrakech , comme promis je continue cette petite balade avec vous.

A la sortie du souk tout près de la place Jamâa El Fna, on découvre les grands saladiers d'olives et les bocaux de légumes marinés et en saumure toujours présentés avec élégance. C'est étonnant de voir ces jeunes garçons en train de disposer une à une les olives pour reformer le dôme d'olives entre deux clients.


Je m'attendais à une grande effervescence en arrivant sur cette place dont la réputation n'est plus à faire mais sachez qu'il faut attendre le début de soirée pour voir toute cette animation s'emparer de cette grande place. Les calèches disparaissent pour laisser place aux charmeurs de serpents qui partent les premiers car cela devient dangereux à la nuit tombée. Vous saviez que les serpents étaient sourds et que ce n'est pas la mélodie de l'instrument mais les mouvements du musicien qui le faisait réagir. Étonnant ! Les danseuses orientales côtoient des personnes âgées qui chacune dans son coin apporte des explications sur un sujet. Vous voyez ainsi des petits attroupements de personnes écoutant avec la plus grande attention les paroles des anciens.

Et sinon on mange quoi sur la place ? A côté des restaurants touristiques qui entourent une partie de place, on peut boire des jus de fruits frais (orange, pamplemousse et citron) au choix. Servi dans un grand verre (en verre) avec ou sans glaçon et une paille. Vous pouvez vous rafraîchir et le plus étonnant, c'est qu'une dizaine de vendeurs vous proposent exactement les mêmes boissons au même prix. Chacun des "stands"  est soigneusement rangé. Seul le vendeur présent les différencie. La gentillesse d'un jeune vendeur m'a fait craquer et durant tout mon séjour, il est devenu mon fournisseur de jus de fruit attitré.

A l'heure où les travailleurs terminent leur journée, les restaurateurs installent leur "restaurant" ambulant. notamment les vendeurs de soupe d'escargots. Il s'agit d'un bouillon dans lequel sont pochés les escargots. A sa guise, on choisi de déguster un petit ou un gros bol à un prix dérisoire. Servi bouillant, on déguste chaque mollusque à l'aide d'un pique en bois et on jette sa coquille dans des bacs mis à disposition. On termine en buvant ce liquide brunâtre et parfumé. A peine terminé, le vendeur rince le bol dans un seau d'eau avant de servir un autre client. Je suis toujours à la recherche de cette recette où goût si unique.
                       escargot-maroc

Après "l'apéro", on peut passer à table ! On a alors le choix entre plus de 80 restaurants ambulants alignés et numérotés. La carte et les prix se valent. Notre choix se faisait essentiellement à la "tchache" des jeunes gens qui s'occupaient de "rabattre" les clients. Voici ce que nous avons pu entendre sur notre passage devant chacun des "restaurants :

- Venez chez nous, c'est gratuit ... jusqu'à la caisse !
- Venez déguster la choucroute marocaine !
- Oui, je sais, je suis le dernier restaurant et les autres vous ont bien pris la tête et je vais pas faire pareil. Mais bon, ici on est tous pareils. On propose tous les mêmes plats. Alors pourquoi tu ne viendrais pas tester chez nous ?


Nous avons craqué devant ce dernier chez qui nous avons dégustez des brochettes de différentes viandes accompagnées de frites et pain maison. Un délice pour un prix très abordable.

Une belle balade gourmande qui à un goût de reviens-y !  Je reste alors persuadée que la découverte d'un pays par sa culture gastronomique reste un moyen agréable de côtoyer et apprécier une population par un biais universel : la nourriture. Related Posts with Thumbnails

Publié dans Concours & Bavardages

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Brigitte 30/06/2011 07:45


Je passe cette fois-ci!
Bonne journée


Leila 30/06/2011 00:40


Bonjour Léa,
Je découvre ton blog avec d'emblée de superbes articles rédigés avec beaucoup de passion... D'origine Marocaine, je partage ton avis, la culture gastronomique nous permet de découvrir une
population, une histoire et toute une richesse ancrée dans ses terres qu'il faut savoir découvrir et apprécié. Bravo pour cet article !

A bientôt.
Leila.


@nnie 29/06/2011 16:25


d'accord avec toi ! ce que j'aime, à l'étranger ou dans nos belles régions de France, c'est découvrir la gastronomie.
J'ai vécu 3 ans au Gabon et j'ai pu manger "local" (singe, python, tortue, pangolin, porc-épic, et les fruits)