{display:none;} {display:none;}
Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Rôtir une courge pour encore plus de goût.

Publié le par Léa

On ne sait pas toujours comment l'éplucher et le cuisiner, alors on a tendance à le laisser de côté ou à le consommer uniquement en soupe. Pour ma part, j'ai adopté la cuisson au four qui permet d'obtenir une chair au goût concentré et parfumé sans se compliquer la vie.

Cette courge, une fois cuite, est une excellente base pour un grand nombre de plat. On peut par exemple préparer des gnocchis ou un crumble par exemple.

J'ai utilisé un peu de 4 épices pour cette recette mais on peut très bien ajouter d'autres épiceset même ne rienmettre du tout. C'est tellement bon de la courge confite bien chaude avec juste un morceau de beurre et un peu de sel et poivre !

Rôtir une courge pour encore plus de goût.
Rôtir une courge pour encore plus de goût.

Courge rôtie


1 morceau de beurre - 1 cuil. à soupe d'huile d'olive - sel - poivre - 4 épices

Lavez et coupez la courge en 2. Retirez les graines et badigeonnez de la marinade. Enfournez 40 min dans un four préchauffé à 150° C (Th.5/6).

Partager cet article

Repost 0

Cuisiner, un vrai moment de partage entre parents et enfants.

Publié le par Léa

Qui ne se rappelle pas du premier gâteau qu'il a préparé ? Qui n'a pas un sourire scotché aux lèvres en repensant à ce moment de partage ? En regardant cette vidéo, j'ai rigolé en repensant à un moment de cuisine partagé avec ma mère alors que je devais avoir à peu près l'âge de ce petit garçon.

     

Même si j'en garde aujourd'hui un très bon souvenir, ce jour-là elle n'avait pas voulu que je l'aide dans la préparation de la pâte des nan kathai (sablés traditionnels au safran). Je crois surtout qu'elle avait peur de devoir passer derrière moi pour tout nettoyer. Alors j'avais pour mission de préparer les boules de pâtes. Mais là encore, elles étaient trop grosses ou alors trop petites. Elle essayait de garder son calme alors que je n'allais certainement pas assez vite à son goût. Après avoir déposé quelques biscuits sur la plaque du four, je me suis lassée de cette tâche répétitive et me suis enfuie dans ma chambre.

Elle ne m'a rappellée que lorsque les biscuits sont sortis du four. On s'est alors assis à table avec mon petit frère pour goûter le fruit de mon dur labeur. Je me souviens encore de son sourire en me disant "ils sont délicieux tes biscuits, ma chérie". Un moment riche en couleurs et gravé à jamais parmi mes plus beaux souvenirs.

Sponsorisé par Be On

Partager cet article

Repost 0

Sauce tomates maison (pour pâtes)

Publié le par Léa

Quand l'été se termine, j'aime bien le mettre en boîtes pour le retrouver dans mon assiette les jours où il fait plus froid. Ces jours où l'on a pas forcément envie de cuisiner mais où l'on ressent le besoin d'un plat cooconing. Pour ces jours-là, j'ai ma petite idée : je fais un gratin de pâte. Certainement lié à mes souvenirs d'enfance, je trouve ce plat réconfortant et gourmand.

C'est en ressortant une boîte de sauce tomates de mon congélateur que j'ai eu envie de partager avec vous ma version d'une bonne sauce parfumée qui accompagne un bon nombre de variété de pâtes même si je trouve que les pâtes creuses type penne se marient très bien avec cette sauce dont les petits morceaux de tomates se glissent à l'intérieur. Miammm

Sauce tomates maison (pour pâtes)

Sauce tomates maison (pour pâtes)

15 tomates rondes - 1 gros oignon - 4 gousses d'ail - 2 piments verts -  1 branche de thym - 2 feuilles de laurier - 1 cuil. à café de paprika fumé - 1 pincée de sucre - sel - poivre du moulin.

Lavez puis entaillez la peau des tomates. Plongez 10 secs. dans une casserole d'eau bouillante puis refroidir dans un saladier d'eau froide. Epluchez et coupez en morceaux. Epluchez et émincez l'oignon. Lavez, égrainez et coupez les piments en morceaux. Epluchez, dégermez et coupez finement l'ail.

Dans une marmite à fond épais, faites chauffez de l'huile d'olive. Ajoutez l'ail pour qu'il parfume l'huile puis l'oignon. Laissez cuire quelques minutes sans coloration. Ajoutez le piment, le thym, le laurier et le paprika. Bien mélangez puis incorporez les tomates, le sucre, le sel et un tour de moulin à poivre. Mélangez puis laissez cuire à feu moyen pendant 10 min en mélangeant régulièrement. Baissez le feu et poursuivez la cuisson à petit feu pendant 30 min voir plus. Vérifiez l'aissaisonnement et laissez refroidir. Votre sauce est prête à déguster.

Partager cet article

Repost 0

Gâteau banane et noix

Publié le par Léa

Si vous êtes comme moi un grand consommateur de bananes, vous en avez certainement souvent dans votre corbeille à fruits. Le truc, c'est que j'aime quand elles sont juste mûres et dès qu'elles commencent à avoir quelques tâches, elles ne me tentent plus. Je sais bien que c'est comme ça qu'elles concentrent le goût et le sucre mais c'est pas mon truc.

Enfant, mon père préparait un plat de "gui kera", c'est une purée de banane que l'on mange avec du pain un peu comme une confiture. Dans une noix de beurre, faites revenir les bananes bien mûres en prenant soin de les écraser avec une fourchette. Ajoutez un peu de sucre ou miel si nécessaire. Et pour une touche épicée, une pincée de cardamome, de cannelle ou une pointe de quatre épices. Juste avant de servir, on ajoute un filet de jus de citron. Miamm !

Là, je suis partie plutôt sur un gâteau qu'on aime beaucoup manger au petit déjeuner avant d'aller travailler. Assez rapide à préparer, il se conserve quelques jours sans problème.

Gâteau banane et noix

Gâteau banane et noix

3 oeufs - 120 g de sucre - 70 g de lait - 40 g d'huile - 2 ou 3 bananes écrasées - 140 g de farine - 1 sachet de levure chimique - 1 pincée de sel - 1/2 cuil. à café de cardamome - 1 poignée de noix.

Battez les oeufs et le sucre. Ajoutez le lait, l'huile et les bananes écrasées. Incorporez la farine et la levure, le sel et la cardamome. Ajoutez les noix concassées et bien mélanger. Remplissez un moule beurré et enfournez env. 50 min dans un four préchauffé à 180° C (th.6). Laissez tiédir avant de le couper en tranches.

Partager cet article

Repost 0

Coup de coeur : Gâteaux chics et natures de Linda Louis (Cuisine Campagne)

Publié le par Léa

Pour la petite histoire, c'est certainement LE livre gourmand de la rentrée que j'attendais. Certainement parce qu'on me demande régulièrement de préparer des "raibow cakes", des "layers cakes", tous ces gâteaux qui sont très esthétiques mais qui contiennent une tonne de beurre, de sucre et de colorants alimentaires. De quoi faire une crise de foie rien qu'en les préparant. Je m'étais déjà essayée à simplifier des recettes pour obtenir de jolis gâteaux comme pour le pinata cake ou le gâteau damier qui avait eu un grand succès mais j'avais envie d'aller plus loin pour dé sucrer et rendre ces gâteaux encore meilleurs avec des parfums moins classiques que vanille/chocolat.

Alors, imaginez ma joie lorsque j'ai appris que Linda Louis du blog Cuisine Campagne travaillait sur un nouveau projet autour de cette thématique. Avec son professionnalisme et son talent, je savais qu'elle allait proposer un ouvrage fait pour me plaire à l'instar de cette recette de gros gâteau au chocolat qu'elle a proposé il y a 2 ans (on retrouve d'ailleurs cette recette dans le livre). Vous pouvez aussi feuilleter quelques pages pour vous donner une idée du contenu de ce livre.

                                              

Ce livre regroupe plus de 40 recettes avec pleins d'astuces, de techniques et tours de main pour réaliser des gâteaux aussi bons que beaux sans avoir besoin d'un équipement particulier. Le tout illustré par ses soins. C'est un livre qui est juste wahooo autant par son contenu que par ses photos.

Publié dans Livres gourmands

Partager cet article

Repost 0

Steak haché : Boeuf ou vache ?

Publié le par Léa

Manger moins mais plus diversifié et de qualité, c'est désormais devenu notre façon de consommer.

C'est vrai que dans un premier temps, cela n'a pas été facile notamment avec la viande. On a commencé par en acheter moins. Adieux les packs de steaks hachés surgelés (de qualité). Les rôtis et autres grosses pièces de viande sont redevenus des plats "du week-end" et encore. C'est certes plus économique et ça pousse à diversifier son alimentation. Comme me dit Ko, on mange toujours de la viande mais différemment.

Les pièces de viande grillées sont désormais plutôt consommées au restaurant alors qu'à la maison, on cuisine des morceaux moins nobles mais tout aussi goûteux. Maintenant quand je prépare des spaghettis bolognaise, je remplace une partie de la viande par des légumes quelque soit la viande que j'utilise comme dans cette recette avec du veau haché.

C'est en regardant l'emission "on n'est pas des pigeons" diffusé sur France 4 et son reportage sur la viande rouge que j'ai appris que ce que je pensais être du boeuf chez mon boucher était le plus souvent de la vache ou de la génisse (ce qui en soit n'est pas un problème). Un reportage très instructif sur la filière bovine. Même si j'ai été choquée par certains propos tenus, cela m'a conforté dans l'idée que manger moins et de meilleur qualité n'avait que des avantages pour nous consommateurs mais aussi pour toute la filière et l'environnement.

C'est comme ça que je suis allée chez mon boucher lui prendre des steaks hachés. A ma demande, il a haché un morceau de bifteck mais surtout pas trop finement, histoire de garder de la matière. Un aller-retour dans la poêle et ce sera parfait. A peine plus cher mais tellement bon !

     

Et vous, la viande c'est tous les jours à la maison ?

Publié dans Salé : Viandes et cie

Partager cet article

Repost 0

Cuisine indienne : ail, gingembre ou les deux ?

Publié le par Léa

Le combo ail / gingembre fait parti de la base d'un grand nombre de plats indiens. Dans du ghee (beurre clarifié), on fait dorer un oignon avant d'ajouter de l'ail et du gingembre puis les épices, les tomates fraîches, le concentré de tomate et on laisse cuire quelques minutes ... et voilà, vous avez préparé la sauce de base d'un bon curry indien.

Vous pouvez trouver des purées d'ail et de gingembre déjà prêtes dans des magasins spécialisés mais je préfère la version maison qui a plus de saveurs à mon goût. Jusqu'à récemment, je remplissais mes pots quand j'allais voir ma grand-mère qui en grande cuisinière  en a toujours pour me dépanner mais contrairement à elle, je ne cuisine pas aussi souvent indien à la maison donc un petit pot de chaque me permet de tenir quelques semaines.

J'achète mon ail en grande quantité au marché et je l'épluche tranquillement en regardant la télé. Cela prend un peu de temps mais par la suite, je suis tranquille pour plusieurs mois. Je dépose mes gousses épluchées sur un plaque que je passe quelques heures au congélateur puis direct dans un sac congélation. Dès que j'en ai besoin, je sors une poignée que je mets à décongeler avant de préparer ma purée.

Pour le gingembre, c'est plus rapide à condition de prendre de petits rhizomes qui contiennent moins de fibres et sont donc plus facile à mixer. Il m'arrive de mélanger les variétés de gingembre quand j'en ai la possibilité. J'adore notamment le gingembre mangue que l'on trouve dans les îles.

Ces préparations se conservent très bien dans le bas du frigo pendant plusieurs mois et, c'est un vrai gain de temps dans la préparation de vos plats au quotidien. Vous comprenez mantenant pourquoi je parle en cuillères à café quand je donne les dosages pour l'ail et le gingembre :)

        

Purée d'ail

Ail - eau - sel

Epluchez l'ail. Mixer puis ajoutez juste assez d'eau tiède et une pincée de sel pour obtenir une pâte épaisse. Conservez au frais dans un pot hermétique.

Gingembre haché

Gingembre - eau - sel

Grattez le gingembre avec une cuillère à café pour l'éplucher. Coupez en morceaux et le mixer avec juste assez d'eau tiède et une pincée de sel pour obtenir une pâte épaisse. Conservez au frais dans un pot hermétique.

Partager cet article

Repost 0