Vers le zéro déchet ? La conservation

Publié le par Lea

Je ne suis pas une écolo dans l'âme, loin de là mais je suis plutôt satisfaite quand je vois que je vide mes poubelles qu'un jour sur deux (alors que j'ai les couches du petits bonhomme) ou quand ma petite famille a adopté les serviettes en tissus à la place du papier essuie-tout.

Finalement je me dis que ce n'est pas demain que mes ordures ménagères annuelles tiendront dans un bocal mais qu'au quotidien, je peux contribuer à réduire la quantité de déchets produits. Alors j'avais envie de continuer dans la série d'articles ici et en vous proposant des idées de conservation simples à mettre en place dans une cuisine.

Adapter son stock à ses besoins

Je ne sais pas si vous êtes comme moi mais j'ai tendance à surstocker de peur de ne pas avoir le produit dont j'ai envie/besoin au moment voulu. Mais finalement à quoi cela sert d'avoir des pots de cornichons, des tubes de purée de tomates ou 5 paquets de pâtes d'avance ? Cela prend de la place et faire tourner les stocks devient problématique. Honnêtement, on peut tenir jusqu'au prochaine course sans cornichons ?

Du coup, j'ai arrêté de stocker et je me trouve plus inventive dans ma cuisine. Pareil, je préfère prendre des petites conserves pour certains produits comme le maïs en grains pour mes salades (sachant que j'en mets peu à chaque fois).

Vers le zéro déchet ? La conservation

Congeler les restes

Pendant longtemps, je ne comprenais pas l'intérêt de conserver des petites quantités de nourriture cuisinée. Je me disais qu'avec deux ou trois cuillerées d'un plat, on ne pouvait pas aller bien loin. C'est ma belle-mère qui m'a fait changer d'avis car elle conserve au frigo ou au congélateur ces "échantillons" qu'elle ressort lors d'un repas de fin de semaine. Et c'est avec ces petites boîtes qu'elle arrivait à régaler une tablée de 6 personnes. La classe !

Certains soirs, on ne mange pas tous la même chose mais ce n'est pas grave, cette impression de pique-nique improvisé plaît et on évite ainsi le gâchis.

Les cubes de bouillons et autres liquides

Quand je prépare une soupe maison, j'ai toujours du mal à doser la quantité d'eau nécessaire pour la cuisson. Pour éviter d'avoir une soupe trop liquide, je retire une partie du bouillon que j'ajoute par la suite si nécessaire. Et quand je n'ai pas besoin de la totalité du liquide, je le mets simplement dans un moule à glaçons et après une nuit, je démoule pour conserver mes cubes de bouillons dans un sachets zip. Je me retrouve avec un bouillon maison sous la main pour parfumer des pâtes, une sauce béchamel et bien d'autres plats.

Vous pouvez également conserver un restant de lait de coco, de jus de viande, ... de la même manière.

Sachets zip

Même si c'est loin d'être un produit "écolo", je suis une adepte des sachets avec zip qui se glisse aussi bien dans un frigo qu'au congélateur. C'est de cette manière que je conserve les herbes, du pain coupé en tranches que j'ai juste à passer dans le grille-pain, ou encore un surplus de liquide (bouillon, lait de coco, ...). Une fois les sacs vides, je les lavent à l'eau savonneuse avant de les réutiliser. J'aime beaucoup ceux d'Ikea que ma grand-mère m'avait donné. Je crois que je tourne avec les mêmes depuis plusieurs années.

Les boîtes de conservation

Je possède quelques bol en verre Pyrex que j'utilise pour conserver les crudités et les salades lavées mais cela reste encore cher et parfois encombrant alors j'ai toujours un stock des boîtes en plastique jaune de chez Ikea. Les petites ont la contenance idéale pour une portion et une fois étiquetée, j'y conserve mes restants de fromage par exemple.

Voilà encore quelques idées que je partage et comme toujours, ce n'est que le début du processus. Avec le temps, on peut toujours faire mieux pour que ces gestes deviennent naturels et non une obsession. Et vous, quelles sont vos astuces au quotidien pour conserver au mieux vos aliments ?

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article