Mon organisation course et optimisation, ça continue (2)

Publié le par Lea

Je pense que vous serez d'accord avec moi pour dire que le budget alimentaire d'une famille est élevé. Même si je fais "attention", ce n'est pas vraiment le pôle de dépense pour lequel je fais des économies, loin de là. Alors quand j'ai commencé à m'intéresser aux bons de réduction et à ce que l'on appelle l'optimisation (cumul de bon de réduction et aux offres magasins), c'était sous forme de jeu. Cela m'amusait de voir que je pouvais avoir tout et n'importe quoi à tout petit prix voire gratuitement.

Copyright photo : http://www.managerattitude.fr

Et puis, j'en suis venue à me retrouver avec des stocks de dentifrices, gel douche et autres lessives pour le linge à ne plus savoir quoi en faire. J'étais rentrée dans la spirale de la surconsommation. Effrayée, j'ai tout arrêté du jour au lendemain. Ce que je n'avais pas prévu, c'est la réaction de Ko qui a calculé que notre caddie suivant (sans bons de réduction) nous avait couté 40% plus cher que le précédent. Pour la première fois, on a saisi que mon "petit passe-temps" avait un réel impact sur notre budget.

Aujourd'hui, j'ai repris l'optimisation mais de façon plus "décente" à mes yeux. Quand j'ai la possibilité d'avoir des produits d'entretien à petits prix ou gratuit, je les prends pour les distribuer à mon entourage. Pour l'alimentaire, je n'achète que les produits que l'on consomme surtout en ce qui concerne le frais (fromage, yaourts, ...) et la chose importante, je suis rarement fidèle à une marque en particulier à quelques exceptions près.

L'organisation de mes courses

J'aime beaucoup regarder des vidéos de mamans qui expliquent comment elles organisent leur quotidien et l'une d'entre elle en particulier me plaît dans son approche. Minimous est mère de 3 enfants et elle partage son quotidien sous forme de retour de courses, de propositions de menus, d'organisation. Elle m'a donné envie de me remettre à préparer mes menus en fonction de mes placards en adaptant mes courses à ce menu. Un vrai gain de temps et cela évite le gaspillage. On achète uniquement ce dont on a besoin.

C'est comme ça qu'une fois tous les 2 mois, je fais mon plein de viande et poisson et tous les quinze jours je remplis mon caddie uniquement en me basant sur les menus que j'ai établi. Rien n'est figé mais au moins je sais que j'ai sous la main de quoi cuisiner de façon "intelligente" au quotidien.

L'optimisation et les bons plans

Je pourrais vous parler de ce sujet pendant des heures mais je trouve qu'aller faire un tour sur le site anti-crise ou regarder les vidéos de la chaîne de Malicia, cette maman pro de l'optimisation est beaucoup plus parlant. Elle explique bien tous les process de cette "nouvelle" façon de faire les courses.

Voilà un exemple d'optimisations disponibles cette semaine dans mon supermarché.

C'est un sujet qui préoccupe chacun d'entre nous et même s'il est vrai que cuisiner et manger doit rester un plaisir, il me semble important de garder en tête que l'on peut consommer différemment. En réduisant mon budget hygiène (avec l'optimisation), je peux me permettre d'acheter ma viande en boucherie, mon poisson au marché et mes fruits et légumes chez mon primeur de quartier. Je contribue à faire prospérer les commerçants de mon quartier et cela, ça n'a pas de prix.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article